Veste Cimalp UltraShell STORM Pro

0

Cela fait 2 ans  que je cours bien protégé avec ma veste Cimalp Ultrashell Storm. Qu’il pleuve ou qu’il vente je suis bien au chaud. Quand Cimalp m’a contacté pour tester le modèle Storm Pro je n’ai pas hésité longtemps.

Présentation de la veste Cimalp UltraShell Storm Pro

A première vue pas de changement comparé à la version Storm, on reste sur une veste manches longues, étudiée pour la pratique du trail et conforme aux règlements des plus grandes courses.

Ergonomique avec sa capuche enveloppante qui suit les mouvements sans gêne, elle est un peu moins compacte mais elle se replie néanmoins dans sa poche pectorale.

Des détails qui font la différence

Si on la regarde d’un peu plus près, on se rend compte que le tissus de cette version Storm Pro est plus épais ou moins souple, cela pour une bonne raison, que je vous expliquerai plus tard.

  • Une poche de poitrine avec zip sous rabat, compartiment permettant de recevoir un gros Smartphone 6 Pouces et est un emplacement plus large pour vos clefs ou autres…
  • Des passages de pouces aux poignets
  • Capuche ergonomique avec binding intérieur pour parfaitement suivre le visage, une casquette intégrée avec un aimant sur l’arrière permettant de maintenir la capuche lorsque vous ne la portez pas.
  • Un cordon de maintient au niveau du torse, permet de maintenir la veste ouverte sans qu’elle ne bouge trop
  • Passage pour des écouteurs audio/MP3/Ipod (de la poche pectorale vers l’intérieur de la veste)
  • Multiples marquages réfléchissants pour plus de sécurité la nuit.

Pour les spécialistes…

Deux caractéristiques importantes à prendre en compte quand on choisit une veste imperméable de trail : L’imperméabilité et la respirabilité. Car c’est bien beau d’avoir une veste, mais si vous êtes mouillés à la première pluie, elle ne sert à rien. Autre scénario, votre veste est bien imperméable mais pas respirante, là vous vous retrouvez comme dans un Sauna, trempés, et dès que vous ralentissez le rythme, c’est le coup de froid assuré.

Vous vous rappelez, je viens de vous dire que le tissus paraissait plus épais que sur la version UltraShell Storm, explication : Sur la première version de l’UltraShell est une couche 2.5, et dont l’imperméabilité était de 10’000mm ou 10 Schmerber. Avec cette version Pro nous sommes sur une veste 3 couches,  et la valeur de l’imperbéabilité est doublée.
Et oui l’imperméabilité passe à 20’000mm ou 20 schmerber, et le taux de transmission de la vapeur passe de 12’500 MVP à 80’000MVP, bref on y gagne en respirabilité en imperméabilité et en résistance. Du coup on comprend mieux pourquoi le tissu est moins souple et que la veste est plus lourde  (308g contre 203g pour la Storm) et moins compactable.

Test de l’essayage :

Vous l’aurez compris, je vais opposer la nouvelle veste Cimalp UltraShell Storm  Pro à l’ancienne version qui m’a protégé l’hiver dernier lors de ma préparation au marathon de Saumur…

Ayant un tour de poitrine de 98cm (pour 1m80), j’ai choisi une taille M. la longueur des bras est parfaite. La veste couvre jusqu’à mi fesse et j’ai de la place au niveau du buste. J’ai pu enfiler la veste par-dessus mon sac de trail, peu rempli mais quand même.

les points positifs :

  • le tissus extérieur est doux, ce n’est plus la peau de pêche de la version Storm mais cela reste doux et très déperlant.
  • les passes pouces aux manches
  • le cordon de maintient situé 10 cm sous l’encolure, permettant d’ouvrir la veste en la gardant parfaitement en place. Cela permet également de bien faire respirer l’ensemble.
  • La capuche avec casquette intégrée. Ce n’est pas grand chose 2cm, mais c’est ce qui peut faire la différence quand vous êtes sous une pluie battante.
  • L’aimant pour garder la capuche en place lorsqu’on ne l’utilise pas.
  • Les manches sont terminées par des élastiques.
  • le col remontant
  • la poche pectorale, qui permet également de ranger la veste
  • la fermeture éclair étanche
  • les bandes réfléchissantes disposées de part et d’autre de la veste

Petit retour sur le tissus, l’ancienne version était silencieuse, la nouvelle UltraShell Storm, du fait de son tissus plus épais l’est moins. Vous pourrez toujours avoir une conversation je vous rassure 😉
Les coutures internes sont recouvertes pas une bande de tissus collée, le confort est donc au rendez-vous.

Le point négatif :

  • Le compactage. Cette veste Cimalp Ultrashell Storm Pro se range dans la poche pectorale et elle reste assez volumineuse, de plus le tissus plus rigide n’aide pas à ranger la veste rapidement….
  • la fermeture éclair étanche est un peu dure à manipuler.

Dehors elle vaut quoi…

cimalp Storm proJ’ai profité de l’épisode de froid fin octobre début Novembre pour tester cette veste UltraShell Storm Pro.
Température proche de 0°c,  averse  bien chargée, ont été mes conditions idéales pour me faire un avis.
J’ai testé cette veste Cimalp en utilisant leur tee shirt Performance  3d flex et d’autres tee shirts manches longues.

La membrane de cette veste Cimalp Ultrashell Storm fait parfaitement le job. Je n’ai jamais été trempé par la pluie, et je n’ai pas ressenti l’effet Sauna. L’intérieur était humide en fin de séance évidemment. Mais cela ne m’a pas gêné et a contribué à me tenir au chaud.
Comme toujours avec Cimalp les finitions sont soignées.
La veste Cimalp est souple, et peut très bien faire office de coupe vent. Là encore, je n’ai pas été déçu, je n’ai pas eu froid malgré le vent. Elle est agréable à porter, pas gênante. Le col remonte haut ce qui permet, même en ne mettant pas la capuche, de se protéger le cou du froid, où d’éviter que la petite pluie ne coule dans le dos.
La capuche tient bien et suit parfaitement le regard. elle reste bien en place lorsqu’on ne la porte pas.

Conclusion

Pour moi cette nouvelle UltraShell Storm Pro n’est pas une remplaçante de la version précédente. Mais c’est bel et bien une version « Premium »  de l’UltraShell Storm 1er du nom. J’étais très content du 1er modèle, ce nouveau modèle m’a encore plus convaincu.
Les vestes 3 couches sont très répandue en alpinisme / rando, mais beaucoup moins, voire pas du tout sur le trial running. Plus la veste est épaisse, plus elle sera lourde,  tout l’enjeu est de réussir à avoir un produit qui allie les 2. Cimalp y est parfaitement parvenu avec la STORM PRO qui reste suffisamment légère en course  et/ou dans le sac. Son domaine de prédilection est les Ultras,la haute montagne et les conditions extrêmes. Je risque pas de la mettre à mal 😉
Si vous souhaitez investir dans cette veste Cimalp UltraShell Storm, il faudra tout de même débourser 169,90€. Mais ce prix la place plutôt bien sur le marché des vestes imperméables.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :