Immersion dans l’univers UTMB avec Garmin …

0

UTMB, 4 lettres, plusieurs courses et l’épreuve reine … L’Ultra Trail du Mont Blanc. Habituée à suivre l’épreuve à travers les réseaux sociaux, j’ai eu la chance de vivre cet événement cette année de l’intérieur. A J+10, en voici quelques morceaux choisis …

Il est un peu plus de 17h ce samedi 27 Août quand Sébastien Camus (Photo : Frédéric Poirier) franchit la ligne d’arrivée à Chamonix. Après 23h12’43 » d’efforts, une 7ème place dans cette grande messe du trail mondial. J’ai choisi de débuter cet article en partageant le ressenti de ce membre du Team Garmin Adventure.utmb_2016_camus1

utmb_2016_007« L’objectif de cette course réside dans une ligne d’environ 6m de large, taillée entre deux poteaux immenses décorés des logos des partenaires de cet événement mythique que l’on souhaite franchir le plus vite possible dans mon cas. Cette ligne arborée d’un nombre incroyable de personnes venues vous encourager, vous féliciter et qui vous offrent des sensations juste uniques, uniques jusqu’au point de rendre cette course elle aussi unique au monde. J’ai couru sur quelques compétitions à travers le monde mais je n’ai jamais eu l’occasion de vivre des arrivées aussi intenses. C’est toujours trop court, c’est la raison pour laquelle je cherche à chaque fois à en profiter un maximum.

Au passage de cette ligne, j’ai toujours une pensée pour ma famille, mes amis, mon entourage, toutes ces personnes qui m’ont donné des ailes pour aller toucher le ciel et me poser sur mon petit nuage. Sincèrement, c’est une fusion incroyable et un partage intense qui m’offrent autant de sensations. Je serais seul à courir cela n’aurait pas la même saveur… »

Mon UTMB à moi …

Ce passage dans Chamonix, cette ligne d’arrivée, l’émotion qui y est présente … Je crois que c’est ce qui ressort de tous les témoignages que j’ai pu recevoir ou lire sur ces courses de l’UTMB. Preuve en est encore dernièrement avec l’expérience de Fabien sur l’OCC.

On a beau critiquer les tarifs ou l’accessibilité avec le système de points (ce qui accentue sans doute son aspect unique), l’UTMB reste un événement grandiose. J’ai pu me rendre compte du dispositif mis en place à l’occasion de cette semaine du trail en me rendant au PC Course ou dans l’environnement Presse. On y retrouve bien évidemment les nécessaires suivis des coureurs et les mesures mises en place quand l’un d’entre eux ne pointe plus au CP, la gestion des conditions météo et les éventuels parcours de repli, l’assistance médicale. Mais la portée internationale de ces courses avec une forte présence de coureurs asiatiques notamment ajoute une dimension à tout cela.

utmb_2016_006Je retiens donc une ambiance chaleureuse à Chamonix et sur les différents points de passage sur lesquels on a pu se rendre (Saint Gervais, les Contamines, Champex, La Giète, Vallorcines); des panoramas somptueux, le passage préféré de Sébastien Camus étant celui « du grand Col Ferret avec ce lever de soleil magique qui (nous) offre une puissante intensité »; des rencontres avec Emilie, Sylvain, Vincent et l’occasion d’apercevoir les voix de l’UTMB ….utmb_2016_005

Mais aussi et surtout de l’émotion … des émotions. A l’arrivée des premiers finishers de cet UTMB version 2016, Pommeret, Grinius, Tollefson, Chaverot, Huser …

… Et de tous ces moins connus. Notamment ceux ayant parcouru la PTL. 105 équipes de 2 ou 3 coureurs au départ, une quarantaine à l’arrivée. 290 kms, 26500 D+ sans balisage. La solidarité est le maître mot de cette épreuve, l’engagement physique et mental, des impératifs. J’en ai pleuré de voir ces équipes arriver au bout de ce défi d’une vie, au son d’un Conquest of Paradise qui me file encore des frissons.

Equipe, Team, cohésion … Le trail, épreuve solitaire ou collective ? Un dernier mot à ce sujet de Sébastien Camus, à l’origine du Team Garmin Adventures, créé en 2004/2005. « L’avantage d’être dans une structure est d’avoir un soutiutmb_2016_003en de partenaires pour pouvoir performer au plus haut niveau, bénéficier d’un cadre pro et ainsi se focaliser sur son objectif. Au delà de la relation marketing que nous pouvons avoir avec nos partenaires, je cherche à développer (en tant que manager) une relation beaucoup plus humaine ce qui correspond beaucoup plus à mes valeurs d’où la fidélité et la durée des partenariats que nous avons avec nos principaux partenaires. » Et à en voir ce qu’il s’est passé durant le championnat de France de Trail le weekend dernier, cette joyeuse équipe semble être sur la même longueur d’onde !

Puissent toutes ces émotions continuer à être présentes dans les prochaines éditions, au travers de ces coureurs connus ou anonymes, venus seuls ou assistés. Si je « trail », c’est aussi pour vivre cela …

J’en profite pour remercier Garmin de m’avoir permis de vivre ce weekend de rêve avec une logistique merveilleusement assurée par Marion, Sébastien Camus de m’avoir accordé quelques minutes pour répondre à mes questions.

utmb_2016_004utmb_2016_les-filles

utmb_2016_008

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :