Test Mizuno Wave Rider 19

1

Mizuno Wave Rider 19Comme chaque année, Mizuno nous livre l’Update de son best seller, la Mizuno Wave Rider 19 ne déroge pas à la règle, elle évolue doucement mais sûrement. L’année prochaine, pour sa 20 ème édition j’espère être encore plus surpris que cette année…Car depuis la Rider 17 les évolutions se font discrètes, mais apportent tout de même leur lot de confort…

 

déballage de ces Rider 19:

Mizuno Wave Rider 19 déballageTout d’abord un petit rappel, la Mizuno Wave Rider 19 est une chaussure pour coureur universel, son domaine de prédilection est la course sur route du 10 km au marathon voir plus si affinité.
Cette année encore, le mesh de la chaussure a évolué. Il est plus aéré que sur la Wave Rider 18, semble plus solide que celui de la Rider 17, dont beaucoup se sont plaint de sa facilité à se déchirer.  Le logo thermocollé a changé ainsi que la forme du pare-pierre. Effectivement les changements sont minimes.

Mizuno Wave Rider 19Sur la balance elles prennent un peu de poids, elles passent de 260 à 269 g en taille 42. la semelle intermédiaire reste en U4ic, dommage quand on sait que le U4iC+ est déjà dispo…
La semelle d’accroche ne change pas non plus….Mais bon, pas grave, j’avais aimé l’amorti procuré par la version précédente. Les crampons avaient bien tenu en procurant une bonne accroche. Plus de 700km avec mes Rider 18.

 

Sur le terrain ça donne quoi…

Ah ! la partie que j’aime le plus, torturer mes chaussures.  La Mizuno Wave Rider 19 étant avant tout une routière, idéale pour vos sorties longues, semi marathon et marathon, j’ai donc chaussé ces Rider lors de mes sorties urbaines. Niveau confort en statique aucune différence avec la Rider 18, de vraies charentaises, je suis bien dedans.
J’effectue mes premières foulées, j’ai l’impression qu’elles sont plus souples que l’ancien modèle, pas besoin de rodage.Ça ça change, car quand on connait Mizuno, on est habitué à ce que les chaussures soit raides le temps que la plaque Wave soit rodée. Ces Mizuno Wave Rider 19 sont plus onctueuses, parfait car j’ai quelques kilos en trop à amortir.
C’est donc plus souple lors des sorties en endurance, et si on accélère ça donne quoi?
Ben c’est dynamique et ça gomme parfaitement les aspérités du terrain.  Que votre foulée soit médio pied ou talon, l’amorti est top.
L’évolution de ces Mizuno Wave Rider 19 réside ici, un amorti onctueux et dynamique

Niveau semelle, rien à redire sur l’adhérence. Que ce soit sur sol sec , trottoirs humides, passage piéton, sentiers forestiers voir sur piste d’athlétisme détrempée. Ces Mizuno Wave Rider 19 sont à la hauteur de leur réputation.

Si vous ne deviez acheter qu’une seule paire de Running pour tout faire ce serait celle-ci. Elle comblera aussi bien un débutant qu’un marathonien.

 

Et si elles devaient être améliorées…

Mizuno Wave Rider 19Ça devient dur, d’améliorer ce modèle phare de Mizuno, à part revoir totalement la copie pour la Rider 20.
La Mizuno Wave Rider 19 est déjà top et trouvera son public, j’en suis sur.
Niveau longévité, vu les progrès réalisés avec la précédente version, je ne me fais aucun souci vous pourrez parcourir de nombreux kilomètres avec

Pour conclure…

Ayant chaussé les Mizuno Wave Rider 15 -16 –17-18  je peux vous dire que cette Wave Rider 19 est la digne descente des précédentes versions, en ayant su gommer les petits défauts.  Elles sont onctueuses, dynamiques, dotées d’une bonne accroche, bref la nouvelle arme pour les courses sur route est disponible dans les meilleurs shops

cliquer sur le logo du shop pour tomber directement sur la page de la Rider
Wiggle Alltricks I-runUnivers running
Merci à l’Agence Epic, pour la mise à disposition de ces chaussures. Article rédigé librement.

chaussure running route :
Mizuno
Version :
Wave Rider 19
Prix :
145€

Test réalisé par :
Note :
5
Le 4 mars 2016
Dernière mise à jour : 22 avril 2016

Résumé :

Modèle référent dans sa catégorie, la Wave Rider offre toutes les qualités indispensables à une chaussure de running performante : souplesse, amorti, stabilité, dynamisme et confort.

Un commentaire

  1. Emilie (1 commentaires) le

    Une piste d’amélioration : réduire la longueur des lacets ! Sur les 18, la longueur était enfin correcte, là, ça redevient super long comme sur les 17.
    Sinon, je trouve justement les riders 19 un peu plus sèches que les riders 18 mais je pense que ce n’est qu’une question de rodage.

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :