Test Mizuno Wave Daichi

0

DaichiAu début de ma prépa express pour les Templiers, j’ai commencé à tester les nouvelles Mizuno Wave Daichi Kazan sorties cet été fin septembre. Ces Daichi sont les remplaçantes des Wave Kazan et sont le fruit d’une collaboration avec Michelin pour la semelle d’accroche.

Déballage du carton des Mizuno Wave Daichi :

Le design redevient plus sage que les Kazan et le mesh, avec ses empiècements, semble plus solide. Le rouge est juste magnifique, s’en est presque dommage de devoir les salir… Où pas 😉 Le pare pierre est assez grand, mais souple. Il va falloir faire attention en descente sous peine de se faire mal aux doigts de pieds. (pas eu de problème sur les différentes courses courues avec, à savoir la TVTC, RAIDS Dingues et la Monna Lisa des Templiers)

Au niveau semelle intermédiaire (la mousse) on retrouve le matériau Ap+,  qui est un Elastomère rebondissant, et qui confère à cette Daichi, dynamisme, amorti et un max de confort.

Dernier point la rigidité de l’ensemble, et bien c’est souple. On déroule sa foulée sans forcer et cela grâce à la technologie XtaRide.

Niveau poids, 320g, sur la balance en taille 42. C’est plus lourd que la Kazan qui faisait 270g. Mais une fois chaussée, cela ne s’est pas ressenti même lorsque j’en avais plein les pattes lors des Templiers…
Les Mizuno Wave Daichi sont destinées aux Trails courts, peu accidentés, et aux sorties natures variées, en effet passé les 3h d’effort j’ai eu l’impression que l’amorti diminuait un peu. mais une fois reposé, comme le coureur,  il a retrouvé toutes ses propriétés.

Sur le terrain ça donne quoi…

Sur le terrain, les Mizuno Wave Daichi sont un régal. Elles enveloppent parfaitement le pied. Quand le terrain devient roulant son poids de 320g se fait oublier et vous pouvez lâcher les watts. Dès que le terrain demande du grip, la semelle G-adaptative fait merveille. Merci Michelin 😉

Les Wave Daichi étant prévues pour les sorties nature moyennement accidentées, elle ne font pas la grimace si vous devez passer sur route. Ça ne tape pas,  mais ça ne vaut tout de même pas une Rider 19 mais ça passe, sans vous flinguer. Niveau amorti, là où elles m’ont bluffé c’est en descente. J’ai pu envoyer comme un cabri lors du Trail des Raids Dingues et lors de la TVTC, tout en me sentant en confiance. Je n’ai pas ressenti que cela tapait dans les genoux.

DaichiEt si elles devaient être améliorées…

Cela manque un peu de semelle sous l’avant du pied. Je n’ai pas forcément une foulée médio, encore moins sur l’avant du pied. Mais quelques millimètres de plus sur l’avant ça ne serait pas du luxe, ça éviterait de sentir certains cailloux… Pour rappel, le Drop est de 12mm, avec 9mm à l’avant et 21mm au talon.

Pour conclure…

J’ai adoré ces Mizuno Wave Daichi. Pour vos sorties trail, elles seront parfaites. Elles aiment envoyer, rassurent dans les parties techniques. La boue, les cailloux ne leurs font pas peur et elles vous donneront confiance avec leur grip. Dotées d’un bon amorti, ces Mizuno Wave Daichi vous permettront de vous dépasser et de découvrir de nouveaux sentiers.

Merci à Mizuno France, pour la mise à disposition de ces chaussures. Article rédigé librement.

cliquer sur le logo du shop pour tomber directement sur la page des Mizuno Sayonara 4
Alltricks I-runLePape

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :