Salomon Speedcross 3: le best seller de Salomon

7

Salomon Speedcross 3: la chaussure pour vos Trails hivernaux

Salomon Speedcross 3

Début Septembre j’ai enfin trouvé chaussures à mes pieds pour prendre le départ de la Raid Dingue, et l’Origole. Ces deux trails ont la réputation d’être boueux. Il me fallait donc une chaussure capable de labourer un champ pour éviter de glisser toutes les 5 minutes. Cela faisait également pas mal de temps que je louchais sur ce que fait Salomon, qui a une sacrée réputation dans le monde du Trail.  Et puis c’est également la marque de KiKi 😉
C’est donc devenu comme une évidence, il me fallait à tous prix une paire de Salomon Speedcross 3 😉

 

déballage du carton:

Salomon Speedcross3 - déballageConçues pour toutes les conditions, mais surtout les pires, les Salomon Speedcross 3 possèdent  un chausson assez près du pied. Pas forcement étroit, car j’ai tout de même de la place au niveau des doigts de pied, mais le chausson vient envelopper le pied. La chaussure fait alors corps avec le pied. En statique la chaussure est très agréable, confortable, limite des pantoufles 😉 .On retrouve le système QuickLace™ qui permet de les lacer rapidement. Bon il faut trouver le bon dosage de serrage, mais une fois trouvé c’est un régal. On trouve également la poche à lacet sur la languette, ce qui évite d’accrocher ses lacets ou qu’il ne se défasse lors des sorties. La Semelle de propreté bénéficie de la technologie Ortholite® ce qui apporte une meilleure respirabillité sous le pied et un meilleur amorti au talon. Je suis un peux dubitatif sur la respirabilité, pour ce qui est de l’amorti au niveau du talon, on peut dire qu’elles amortissent ces Speedcross 3. Vous pouvez planter le talon en descente, les chocs ne seront pas violents. Ce sont vos genoux qui vont apprécier. Le pare pierre est bien présent et contribue avec cette semelle arborant des crampons de 9mm, à donner un air de chaussures indestructibles, prêtent à vous emmener n’importe où, et surtout dans les pires conditions possible.
Annoncée sur le papier à 310g pour une taille 42 2/3, ma paire  ne pèse que 295g ce qui est plutôt léger, et pas mal pour une chaussure de Trail qui à l’air aussi trapu.

Sur le terrain ça donne quoi…

Salomon Speedcross 3Et ben c’est une tuerie, ces Salomon Speedcross 3, qui sont mes premières Salomon, m’ont séduit dès les 1er kilomètres. Actuellement j’ai passé la barre des 150 km avec, j’ai participé à un Trail de 30km ( La Raid Dingue) et je ne regrette en aucun cas mon choix. La Sensation de confort perçue en statique se retrouve lors des sorties. La chaussure peut paraître toutefois un peu raide lors des premières foulées, mais cette sensation disparaît vite, et vous sentirez alors le chausson faire corps avec votre pied. Une fois cette sensation perçue, vous n’avez plus à réfléchir, juste à envoyer, car les Speedcross ne vont pas broncher et vont accélérer. Les crampons de 9mm accrochent énormément que ce soit dans la boue, dans les champs, dans l’humus des forêts. Toutefois quand le terrain devient bien dur (cailloux humides,argiles glissantes), j’ai eu quelques glissades. Côté amorti, rien à redire les Salomon Speedcross 3 assurent un max, que ce soit sur l’avant du pied ou au niveau du talon, je n’ai à aucun moment ressenti de vif choc. Salomon Speedcross 3Comme toutes les Salomon, les Speedcross sont dotées d’un filet qui vient fermer le haut de la chaussure, ce qui limite grandement la zone, où des débris peuvent s’inviter dans la chaussure et venir perturber votre sortie. Les Speedcross 3 existent en 3 versions, les Gore-Tex®, les ClimaShield™ et la version normale. Les Gore-Tex® ont une membrane sur tout le chausson, pratique l’hiver dans la neige, la boue.  La ClimaShield™ a une membrane sur le chausson également, excepté sur la languette. Pour ma part j’ai la version normale, et pour avoir couru dans la boue, dans l’herbe bien humide, je peux vous dire qu’elles sont assez déperlantes pour que vous puissiez garder les pieds au sec un petit moment. Je n’ai pas tenté l’immersion volontaire…

 

Et si elles devaient être améliorées…

Je dois être sous le charme, car je ne leur trouve pas de défaut. Sauf peut être Une semelle  avec un caoutchouc un peu moins tendre, qui résisterait mieux à l’abrasion ??? Mais cela se ferait probablement au détriment du confort. Monsieur Salomon ne changez rien, je les adore 😉

Pour conclure…

Je les adore ces Salomon Speedcross 3, elles sont confortables, dynamiques, dotées d’une accroche hors pair sur terrain gras. On fait corps avec la chaussure, le retour terrain au niveau de l’avant du pied est plutôt pas mal. Et malgré leur air tracteur indestructible ces Speedcross 3 sont des alliées parfaites pour affoler les chronos sur les Trails Hivernaux. Disponibles en divers coloris vous êtes sûr de trouver celle qui vous plaira.
Pour ma part, il ne me reste qu’à me trouver une paire pour des trails un peu plus sec, pour préserver les crampons de mes Speedcross. Mais je crois avoir déjà trouvé 😉

chaussure de Trail Running :
Salomon
Version :
Speedcross 3
Prix :
120€

Test réalisé par :
Note :
5
Le 13 novembre 2014
Dernière mise à jour : 25 février 2016

Résumé :

Légère rapide et offrant un fit ultra-précis les Salomon Speedcross3 vous garantiront une adhérence phénoménale dans toutes les conditions surtout les pires

7 commentaires

    • Sebounet (1 commentaires) le

      Désole pour le temps de réponse, je découvre le site …

      L’année dernière, suite à la planification d’une semaine de ski (à Samoens) en cours de prépa marath, je me suis entraîné sous la neige avec mes speedcross.

      Accroche excellente sur la neige (je m’entraînais sur les sentiers enneigés des bords du Giffre & sur les pistes de ski de fond), bof bof bof sur la glace (pas de miracle). J’ai même fractionné avec ,en sachant que j’ai tendance à tracter beaucoup, pas trop de sensations de glisse (moins que sur le semi de BB sur le mouillé avec mes sayonara…).

      J’avais par ailleurs les pieds au sec (alors que je n’ai que la version standard …).

      En bref, que du bon au vu des conditions, j’espère que cela aide.

      Tschuss

      Seb

      • Jerem B (523 commentaires) le

        Bienvenue sur le blog, j’espère que tu t’y sentiras comme chez toi 😉
        Merci pour ton retour d’expérience qui rajoute à mon test
        A bientôt

  1. Très bon test. Probablement un des rares modèles Salomon que je n’ai pas testé.
    Je que je sais c’est qu’elles sont très glissantes sur roche mouillée… Mais peu de chaussures font le job sur ce type de terrain. Perso j’utilise les S-Lab Feelcross… Une tuerie également !

    • Jerem B (523 commentaires) le

      merci Fred. J’avais louché sur les feelcross mais le drop de 4mm ce n’est pas pour mes tendons. sinon pour ce qui est de ne pas glisser sur la roche mouillée, les Adidas Riot 6 font pas mal leur job, mais peut être pas dans la boue. La chaussure parfaite reste à être conçue 😉 En attendant on fait avec ce qu’on a, et pour ma part, je prend beaucoup de plaisir à ne pas dompter tous les imprévus

  2. Corto (1 commentaires) le

    c’est ma 2ème paire en 3 ans. Le plus c’est le confort : on est dans un chausson.
    Sur la boue et la neige elles ont une accroche extraordinairee. Sur sols lisses et mouillés (pierres plates) attention aux gamelles !
    L’usure des crampons est variable en fonction des sols : ma première paire a résisté longtemps au cours de sorties humides (trails boueux / humides). Ma 2ème paire a été dévorée après un MMB sous le cagnard (l’équivalent de 200k et 2 crampons arrachés…) Ces gommes tendres sont a réserver à l’hiver.

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :