Run Light de Kalenji

6

Run Light: Courir de nuit comme en plein jour ou presque…

Run light

 

Kalenji a créé une lampe qui permet de courir la nuit en toute sécurité et confort, il s’agit du Run Light. Avec vous allez vous prendre pour Iron Man. Vous aurez un faisceau lumineux éclairant en priorité les 20 premiers mètres devant vous,  ainsi vous pourrez  facilement éviter  les éventuels obstacles .

 

 

Présentation:

Le Run Light de kalenji se porte comme un harnais, il s’ajuste grâce aux sangles élastiques, la lampe se positionne au niveau du plexus et la batterie se trouve dans le dos. Ce positionnement permet une parfaite répartition du poids et évite toutes gênes, quoique ce ne sont pas les 250g de l’ensemble qui pourraient vous gêner. Le Run Light éclairera toujours devant vous, même lorsque vous tournerez la tête. J’oubliais, histoire de renforcer la sécurité la batterie est équipée de 3 LED rouge, ainsi lorsque vous courez vous êtes visible de devant comme de derrière. Ces 3 LED servent également à visualiser le niveau de la batterie lors de la recharge . En parlant de charge, il faudra compter 5h de recharge via un câble USB pour une batterie complètement vide.

Run light autonomie batterie

 

Le Run Light a 3 modes d’éclairage, 250, 180 ou 90 lumens. Le faisceau éclaire à 20 mètres devant et sur 5 mètres de large, ce qui est bien en ville ou sur les chemins forestiers, mais  se révèle un peu léger sur un petit single .

L’autonomie des modes d’éclairage diminue en fonction de la puissance d’éclairage.
Compter 2h d’utilisation en mode 250 lumens, 3h en 180 lumens et jusqu’à 5h à 90 lumens

 

 

A l’usage:

Très agréable à porter, le Run Light s’oublie rapidement, ( même lorsque on porte un sac par-dessus la batterie). La luminosité est très efficace sur un rayon important ( 20 mètres de long sur 5 de large). Un des plus indéniable, est le fait qu’on n’a pas l’impression d’avoir un halo autour des yeux comme on pourrait l’avoir avec une frontale.
Par contre il faut s’habituer aux mouvements du faisceau, qui se ballade de gauche à droite, aux rythmes de votre foulée. Ce qui est très embêtant dans les parties techniques et en virages serrés.

 

En conclusion:

Avec un prix de vente de 39,90€,  ce Run Light comblera ceux qui courent la nuit en ville, en leur apportant un plus au niveau de la sécurité, mais aussi ceux qui courent en forêt  et qui possèdent déjà une frontale. En effet le Run Light sera le parfait complément à une frontale, il permettra d’obtenir une meilleure autonomie en baissant l’intensité des deux dispositifs (frontale et Run Light).

Si vous voulez vous procurez votre Run Light courez chez Decathlon ou allez en quelques clic ici pour le commander

 

6 commentaires

  1. runmygeek (4 commentaires) le

    C’est plus dédié route non? Car comme tu le dis en virage serre voir même en descente ça ne doit pas éclairer où l’on veut ? Tu as testé en la portant avec une frontale pour voir si ça se complète bien ?r

    • Jerem B (523 commentaires) le

      Utilisé seul, effectivement c’est plus pour de la route. Pour le trail en couplant ma Petzl Nao et le Run Light, il n’y a plus de trou noir. J’ai même pu baisser l’intensité de ma Nao et du Run Light. Du coup l’autonomie s’en est trouve augmenté. le couple frontale, run light est parfait pour les longs trails nocturnes.

  2. NoLevel (5 commentaires) le

    De mon côté, j’ai testé également et je trouve ça assez peu adapté à ma pratique : éclairage bien trop fort et bien trop loin devant, et faisceau étroit qui bouge beaucoup.
    L’éclairage lointain aura certes le mérite de forcer à lever la tête, mais je cours dans des sous-bois où il faut voir où l’on met les pieds, ou le long de routes où j’avais l’impression d’aveugler les conducteurs …
    Effectivement, je pense qu’en couplant avec une frontale ça doit être beaucoup mieux.

  3. Agr (2 commentaires) le

    Achat obligé pour l’hiver prochain. Je pourrais sûrement sortir des routes pour m’aventurer dans les bois lors de mes morningrun de l’hiver prochains.

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :