mon trail du Josas 2017

0

L’ayant loupé en 2016, on retourne, en ce début 2017, prendre part à l’une des quatre courses du Trail du Josas. Cette fois, on passe au format supérieur avec le 20km, et oui en 2015 j’avais fait le 12Km.

Bertrand passe me chercher et nous voilà donc partis en direction de Jouy en Josas. Pas d’attente pour récupérer nos dossards, la plupart des concurrents est venue la semaine passée ou hier les récupérer.

C’est parti pour faire la tournée des bonjours. Pas mal de potes sont là ce matin, et sur toutes distances. Ainga (qu’on n’a pas croisé est sur le 50km) Guillaume et Benjamin sont sur le 35km, comme Yoann, Fanny et Christian. je suis sur le 20km (qui au passage a pris 2km de rab) avec Bertrand et Arnaud.

Vu les jambes du moment, je décide de me placer en retrait sur la ligne de départ. Cela évitera de me griller dès le départ et me permettra peut être de mieux gérer ma course.

Le départ est donné. Les 1er kilomètres défilent rapidement, le parcours est sympa, quelques côtes, que nous franchissons facilement et nous voilà déjà au 1er ravito au 6ème km. Je ne m’y arrête pas, j’ai mes 2 gels et mes 2 flacks de 500ml, on verra donc plus tard La stratégie du départ est payante, je remonte tranquillement mais sûrement le peloton qui s’étire au fil des kilomètres. Bertrand (comme d’hab) est facile, c’en est énervant, mais bon on ne peut pas lutter

On retourne sur Jouy, puis direction Velizy. Les côtes deviennent plus abruptes. Est-ce la fatigue ou le D+ …. ? Pas grave je marche, les sensations sont bien meilleures que la semaine passée sur le Trail entre « chien et loup », donc je profite et me fais plaisir. 

On passe ensuite au dessus de l’A86,sur la boucle de Viroflay, le début de la fin…
En effet les cuisses deviennent de plus en plus raides. Le parcours aurait été sympa à vélo ou si j’avais été frais. Alors que sur la 1ère partie je remontais tranquillement le peloton, c’est maintenant plutôt l’inverse, surtout à partir du 15ème. Les jambes deviennent dures et j’ai une douleur sous le pied droit qui devient de plus en plus gênante. J’alterne donc de plus en plus course et marche, même en dehors des côtes. Bertrand fait l’accordéon pour m’attendre. Quand je suis trop loin, j’essaie de relancer la machine, mais ce n’est pas gagné. Bref le début de la fin quoi 😉

Arrive le 18ème km, et le dernier ravito. Plus que 4km, de la descente bien pentue qui me brûle bien les cuisses. A tel point qu’une fois arrivé à la sortie de L’INRA, je ne peux plus courir. Pas grave, je marche, je ne vais pas abandonner à moins de 2km de la fin quand même.

Plus qu’un petit tour dans Jouy, avec un passage à proximité de la Mairie. On passe sous la voie du chemin de fer, puis on retourne au gymnase. Un petit tour d’honneur et on passe sous l’arche d’arrivée.

2h27’10’’ on est classé 281 et 282 sur …

Malgré la douleur, j’ai pris un max de plaisir sur ce Trail du Josas.
La bière et la Paëlla d’après course ne sont absolument pour rien dans ce jugement ;p
Bref je vous dis à l’année prochaine pour la 10ème édition…

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :