Mon Trail des Lucioles de Jouy 2016

0

Comme l’an dernier je finirai l’année 2016 par le trail des Lucioles de Jouy. Un Trail urbain entre Jouy en Josas et les Loges. Une course organisée par Les Passpartout trailers du Josas, les mêmes qui organisent le très bon trail du Josas.

lucioles de jouyNous voilà donc samedi 10 décembre, la journée est fraîche mais ensoleillée, pas de pluie depuis plus d’une semaine. Les conditions devraient donc être parfaite pour se faire plaisir. Bertrand est de la partie, nous ne nous sommes pas très entraînés. Le gras étant la vie, la balance fait grise mine, bref tout est réuni pour exploser le chrono 😉

On est place de la Marne pour retirer notre dossard une heure avant le départ, les coureurs arrivent tranquillement.
Je croise Alex et Romaric qui vont nous aiguiller pour ne pas que l’on s’égard. Bruno Poulenard est sur place on aura donc droit à une très belle vidéo. D’ailleurs avant le départ, les organisateurs nous font faire un Mannequin Challenge. C’est pas gagné y’a toujours des coureurs qui à la vue d’une caméra deviennent de vrais gamins… ;p

lucioles18h c’est parti, les fauves sont lachés. Un peu de route puis direction le parc du Montcel. Et déjà ça grimpe. Étonnamment, j’arrive à tenir un certain rythme, le cardio grimpe mais ça va je gère. Une fois en haut, la vue est superbe, une belle traînée de frontale dans la grimpette. Un nuage de Lucioles, un faux air de Sainte Lyon ou d’Origole à Jouy 😉 Après plus d’un mois light je suis étonné. Bertrand ne cessera de me dire de me calmer, en restant bien évidement devant moi (Fait ce que je dis pas ce que je fais). On sort du parc, et de nouveau une grimpette, ça passe bien pour moi, Bertrand n’aime vraiment pas les côtes. Il n’a pas fini de râler car il reste plus de 200m de D+ à avaler. On redescend par des escaliers puis on passe dans le marché de Noël.

On se prend un bain de foule, c’est agréable, au passage je check Alain, l’organisateur, puis nous voilà partis dans une petite succession de Up & Down. Je croise Romaric qui joue parfaitement son rôle de signaleur, puis un peu plus loin Alex, qui me dit : » Allez on accélère ». Hey on se calme je suis déjà au taquet lol.

Le dénivelé se calme un peu, on longe la Bièvre, et on goûte à la boue, qui ralentit la cadence…
Cette année, le musée de la Toile de Jouy nous a ouvert ses portes, et on a eu la chance de le traverser.
Bon pour la visite on repassera, je n’avais pas prévu de m’y éterniser. On remonte ensuite l’avenue Charles de Gaulle, puis direction les loges en Josas.

les-lucioles-de-jouy-001Nous sommes aux alentours du 5 ème kilomètre, un peu plus de 26 minutes de course, et maintenant que les choses se corsent. On va passer de la lumière aux ténèbres. On attaque notre chemin vers les loges par une côte. Bertrand tire la patte en montée, il me rejoindra peu avant le ravito situé au 6 ème. Peu après le parcours se sépare, tout droit le 8km à droite le 12km. Les Organisateurs ont invité la brume.  Avec Bertrand on se retrouve seul pendant une bonne demie heure.

Par moment impossible de voir à plus de 5 mètres devant nous. Bref j’ai kiffé, car si j’aime tant courir de nuit, c’est pour me retrouver seul au monde. Ce soir j’ai été servi ;)Bon par contre, la boue était aussi de la partie, et ça depuis mon Origole 2014, je déteste. Mais bon ça va, ce soir pas d’entorse, ni de douleur au tendon d’Achille. Avant de retrouver le parcours  du 8km, on passe par deux belles côtes, et oui faut bien un peu de D+ pour un trail ;). Les côtes passent toujours aussi bien, moins pour Bertrand que je perds dans la dernière.

Je n’ai pas coupé mon effort, pensant qu’il allait me rattraper comme toujours sur le plat. On retrouve donc les coureurs du 8km, puis on attaque la descente vers Jouy. Je double, cela faisait un moment que je n’avais doublé un coureur. Allez plus qu’un kilomètre, je vais tenter de passer sous les 1H15. On longe une dernière fois la bièvre, puis on arrive enfin sur le marché de Noël.

On passe sous l’arche, qui n’a rien à envier à celle des Templiers 😉 (sympa le look) puis c’est Alain en personne qui nous accueille pour une photo. J’attends Béber et on immortalise notre 2 ème participation aux Lucioles.

les-lucioles-de-jouy-003Pas de Chrono officiel, pas de classement, juste 12km de plaisir partagés une nouvelle fois avec mon Grumeaux.
Merci  Les Passpartout trailers du Josas et rendez vous le 2 avril pour le Trail du Josas. Sinon pour vous faire une idée de la course voici la vidéo de Bruno Poulenard 

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :