Mon Trail des Lucioles 2015

0

les lucioles banniereLe Trail des Lucioles est une course organisée par Les Passpartout trailers du Josas, les mêmes qui organisent le très bon trail du Josas. J’y avais pris beaucoup de plaisir en avril, et je me suis dit que ce serait un bon moyen de clôturer cette année sportive.

Si vous nous suivez un peu, vous n’êtes pas sans savoir que je me traînais une #Fuc***ng tendinite du talon d’Achille qui m’a gâché l’année 2015. J’avais réussi en serrant les dents à accrocher quelques dossards, mais je suis loin des nombres importants de 2013 et 2014.

Ainsi, pour clôturer, cette saison, j’ai voulu revenir à Jouy en Josas, l’organisation avait été top pour le Trail du Josas, donc j’y suis allé les yeux fermés, mais avec ma frontale tout de même, car c’est un Trail Nocturne.

Je me suis rendu sur place avec Bertrand. Nous sommes arrivés en plein marché de Noël, j’aime l’odeur du Vin chaud, mais faudra être patient. Yoann et sa copine nous ont rejoint après que nous ayons récupéré nos dossards, ils se sont déguisés. J’avais zappé ce point dans le règlement de course 😉
Je croise Céline, Seb et deux de leurs amis.
Pas de puce ce soir , car la course n’est pas chronométrée. Du coup, pas de pression, mais 100% plaisir.

trail des lucioles 2015-departNous étions un peu plus de 450 coureurs à prendre le départ, de ce trail des Lucioles de Jouy. Deux distances, 8 et 12km, mais un départ commun. Le parcours se séparant au 5ème kilomètre, je pars à mon rythme et m’efforce de ne pas trop me laisser  emporter, surtout qu’on a déjà, après seulement 200 mètres, attaqué la première grimpette dans le parc du Moncel. Yoann part comme une fusée, Céline et Seb, me distance tranquillement. Les jambes tournent bien, je suis avec Bertrand et Fanny. Au cours de la grimpette je ne vois plus Fanny, je demande à Bertrand d’aller jeter un oeil pour voir comment elle va, et de revenir pour définir si on doit l’attendre ou pas. Je passe cette 1ère grimpette assez facilement, étonnement ! Le vélo de ces derniers temps aide bien on dirait.

Un peu plus loin, on quitte les sentiers pour redescendre sur la ville via de petits escaliers. Un véritable Urbain Trail ;). Mais j’ai bien fait de prendre une paire de chaussures de trail, car les portions sur sentier sont un peu glissantes quand même. Bertrand n’étant pas revenu, j’en conclus qu’il fera la course avec Fanny.
Vers le deuxième kilomètre, on revient au départ et on passe à travers le marché de Noël. Après cela,
c’est parti pour un peu de Up/Down en ville, puis on calme le jeu en venant longer la Bièvre avec au bout du chemin le 1er ravito. Je ne m’y arrête pas, et je retrouve Céline et Seb, mais dès la côte suivante je les perds.
Pas de souci,  je suis dans ma bulle, je profite, les jambes et le cardio suivent, donc tout va bien.

On arrive au 5ème kilomètre, le parcours se sépare : tout droit le 12km, à droite la côte en béton des loges en Josas et le parcours 8km. Je n’hésite pas, je suis venu pour faire le « grand ».

Un peu de faux plat, une montée d’escalier un peu casse patte et me voilà au 2ème et dernier ravito. Je retrouve encore une fois Céline et Seb, le parcours étant un peu plus roulant,  je m’accroche à leur rythme.
Et on va tenir bon, comme ça jusqu’au bout. On enchaîne les kilomètres 7-8 -9 en mettant de plus en plus de rythme, surtout que le profilé devient descendant. Arrivés au 9ème, quand un bénévole nous annonce 500 mètres on y croit pas. Pas grave, on maintient le rythme et nous voilà arrivés. Bon je ne serais pas galant, et passe devant Céline pour monter sur le podium marquant la fin du parcours, puis il nous faut déjà sauter dans la foule pour laisser la place aux autres arrivants.

57’48 » à la montre, je retrouve Yoann, qui lui a mis 49’45 ». Je file avec Céline et Seb au ravito et prends un bon verre de vin chaud. On l’a bien mérité 😉 Bertrand arrivera avec Fanny 5 minutes plus tard, ils auront mis 1h02.

En discutant, avec les potes, tous sont unanimes, le parcours est vraiment sympa, surtout pour une course nocturne. Les encouragements des bénévoles, tout au long du parcours c’est vraiment sympa, surtout qu’il faisait nuit et bien frais mine de rien.
Le balisage presque top, car apparemment comme la plupart des coureurs, nous n’avons pas fait les 12km annoncés mais plutôt 9,6km. Qu’importe, ce qu’il me reste en tête en écrivant ce CR, c’est que j’ai adoré cette course, et que je reviendrai volontiers l’année prochaine.


Pour clore cette dernière course de l’année  et attaquer comme il se doit  notre trêve hivernale, je vous laisse admirer notre repas de récup.treve hivernal sport

A l’année prochaine…

Et pour vous donner une idée de la course, voici la vidéo de l’intérieur prise par un membre des Passpartout

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :