Mon Trail de Nuit Vernolien

7

Mon Trail de Nuit Vernolien: du plaisir, des cailloux, de la boue et …

trail de nuit vernolienC‘est détendu et entre pote que je me suis rendu sur la base de loisir de Verneuil-sur-Seine ce vendredi 14 Mars pour participer à la 6ème édition du Trail de nuit Vernolien, abordé plus comme une sortie longue en préparation de l’EcoTrail. Nous sommes arrivés sur place vers 20h, soit 1h avant le départ, et l’ambiance était plutôt bon-enfant. Les organisateurs étaient au petit soin pour les coureurs, à la limite de nous materner.

Une fois mon dossard en poche, direction les vestiaires, avec mes trois comparses, Laurent, Bertrand et Jérôme.
Puis commence un peu d’attente. j’en profite pour faire quelques photos surtout c’est la 1ère course Officiel pour Jérôme. Laurent lui donne quelques conseils, je lui dit de me coller au basque et que tout devrait bien se passer.

21h arrive et nous nous rapprochons de la ligne de départ. Nous laissons partir les pompiers qui feront le parcours avec une joellette puis c’est à nous. Nous allumons les frontales, Bertrand est au taquet, au avant poste, Laurent et Jérôme juste derrière moi. Dernier regard et c’est parti Monsieur l’adjoint au Maire donne le départ.

Houla ça part vite tout ça, Je vois un paquet d’une vingtaine de coureurs devant moi, je suis sans broncher. Je me dis que cela ne va pas durer, donc je décide de me calmer. Je regarde derrière moi, je ne vois plus Laurent ni Jérôme, bon j’espère qu’ils me rattraperont. Devant je vois Bertrand filer avec le groupe de tête. Bon ce soir il est en forme mon Béber, ce n’est même pas la peine d’essayer d’aller le chercher.

Le Parcours se rétrécit pour ne devenir qu’un single, je cours à mon allure soit environ 13km/h , le parcours est assez plat, mais truffé de cailloux et de boue, je pense pouvoir peut être accrocher 1h15 sur un mal entendu.

Le balisage du parcours ne laisse pas de place au doute, et les kilomètres défilent. Quelques concurrents me doublent tranquillement, mais je me sens super bien, les jambes répondent bien ce soir. Je passe le 5ème Km en 23 minutes, et c’est à ce moment là que la 1ère féminine  en profite pour me doubler. La boue commence à s’accumuler sous mes chaussures, mais pas grave, je prends toujours autant de plaisir, surtout que je commence à être de plus en plus souvent seul, ce qui me permet de rester suffisamment longtemps dans l’obscurité la plus totale. Seul le faisceau  de ma Petzl Nao vient perturber cela.

parcours trail de nuit vernolienJe passe la mi course en 35min environ, petit calcul mentale, 35+35 = 1h10 aller je relance c’est jouable. Je relance mais 1km plus loin crack la cheville gauche. Je gueule comme cela n’est pas permis, pour extérioriser ma douleur. Dans ma tête « c’est marche un peu », mais aussi « aller tu peux pas t’arrêter maintenant ». Je repense à ce que m’avait dit Nico (@RunningAddictFr),  » non je veux pas me faire un Trail de Nuit à 15 jours de l’EcoTrail, je risquerais de me faire une cheville ». Bon ben moi ça n’a pas loupé, une cheville en vrac.
Je marche 3 minutes,  me fait doubler par une dizaine de concurrents, puis la cheville se fait moins sensible. Je repars prudemment, et un kilomètre plus loin je sens que j’ai de nouveau la gouache. La cheville est sensible mais ça peut tenir. Bon j’oublie le 1h10 et me dit que faire 1h15 avec une cheville en vrac serait déjà bien, surtout que le but n’étais pas de faire un chrono.

Je passe l’heure de course, et le 12km, je me dis « allez, plus que 3 kilomètres, encore 15 minutes à tenir ». Alors que la cheville ne me faisait plus mal, c’est à ce moment là que je glisse et me tord pour la seconde fois cette fichue cheville gauche. Je marche 300 mètres, passe devant des signaleurs qui me demande si je veux de l’assistance. Je sers les dents et me remets à courir, tant pis j’ai perdu 2minutes 30. L’objectif maintenant ce n’est plus le chrono, mais c’est de finir en courant.

arche depart trail de nuit vernolienJe reprends, mais plus doucement que la première fois, j’assure en ralentissant à chaque marre de boue, et j’entends derrière moi la 2ème féminine qui arrive. Finalement mon esprit de compétition reprend le dessus et je me dis qu’il faut que j’évite de me faire doubler. je sers les dents , je vois à travers les arbres les bâtiments éclairés qui indiquent que l’arrivée est pour bientôt.

je fais un dernier effort, et passe enfin la ligne d’arrivée, je l’ai fini, j’ai mal certes mais je l’ai fini. j’en oubli  de couper la montre et le commentateur me chope pour avoir mon ressenti. Je bafouille deux ou trois mots et le voilà qui se jette sur la seconde féminine.

Je file me mettre au chaud et me ravitailler. je retrouve Bertrand. Il m’annonce 1h05. La perf de « ouf ». Je regarde ma montre  à laquelle je n’avais pas prêté attention et lui annonce 1h16, je vois le chrono qui défile encore. Alors que nous commençons à débriefer et se sustenter, voilà Jérôme et Laurent. Ils nous annoncent 1h20. Les deux ont géré leurs courses ensemble, Laurent freinant les ardeurs de Jérôme sur les premiers kilomètres et Jérôme tirant Laurent sur la fin.

trail de nuit vernolienOn attend l’affichage des résultats. Bertrand se classe 16ème . Pour ma part je finis en 1h14’38 » et me classe 47ème. Jérôme finit devant Laurent et ils se classent à la 61ème et 62ème place en 1h18’34.

 

En tout cas de notre défrief, une seule chose est ressortie, on a tous prit du plaisir et l’année prochaine on revient. Surtout que l’organisation était vraiment au top, que ce soit au niveau du balisage sur le parcours, ou au niveau ravitaillement à l’arrivée.

 

7 commentaires

  1. FireRasta (8 commentaires) le

    J’ai fait un trail de nuit l’année dernière. J’avais eu une espèce d’euphorie a courir de nuit, avec la frontale, sur des singles, avec tous les coureurs en file indienne…je sais pas pourquoi mais je trouvais ça genial.
    Vu le chrono avec une cheville en vrac, je pense que tu es prêt pour l’EcoTrail!!!
    Bonne fin de prepa!

    • Jerem B (523 commentaires) le

      C’est exactement ça le mot que je cherchais, c’est Euphorique de courir la nuit à la frontale. le ballet des frontales fondant la nuit est magique.
      Merci, j’espère être prêt et bien rétabli vivement le 29 Mars

  2. A la fois quand je lis je suis déçu de ne pas avoir pu m’inscrire, mais en même temps le même ttpe de torsion aurait peut-etre achevé ma cheville fragile…

    Répare bien tout ća et on donne tout dans deux semaines! 😉

  3. Serigala (17 commentaires) le

    Joli récit. Chapeau pour avoir fini la course avec la cheville en vrac. Par contre, j’espère que t’as mis la pédale douce après. Mets peut être une chevillère pour l’écotrail ! Ou un strap au strappal ! ( si t’as un ami kiné ou regarde les vidéos de Christophe Geoffroy sur le net ).

    • Jerem B (523 commentaires) le

      oui je te rassure je n’ai rien fais depuis à part une séance de piscine, j’ai vu mon ostéo pour qu’il me replace la cheville et depuis j’ai mis une chevillère de chez Zamst ( a1)

      • Serigala (17 commentaires) le

        Du coup, si tu cours avec, tu me donneras ton avis ^^
        Si elle est efficace, j’aurais moins de scrupule à la proposer à mes patients ! Sinon, la bande http://www.decathlon.fr/bande-maintien-bleue-id_8248339.html est pas mal du tout ! Je l’ai testé pour du roller suite à une tendinite du tendon rotulien ( les strap ca revient vite très cher ! ) et j’ai été très satisfaite du maintien apporté par la bande sur la stabilisation de l’articulation ( à l’origine, elle est faite pour une entorse de cheville ).

        • Jerem B (523 commentaires) le

          Je sais pas si j’irai courir avec l’atèle.
          Cette aprèm, je vais tester ma cheville sur un 6km sur route, sans l’atèle justement. En tout cas je l’ai porté toutes la semaine, surtout lorsque j’étais au travail, pour éviter tout accident, et j’ai pu conduire, marcher et « courir » sans aucun problème.
          Je prends note pour la bande et je penses qu’elle sera dans mon sac samedi prochain

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :