Life+ sur la durée…

0

Après un peu plus de six mois d’utilisation du Life+, en voici un retour d’expérience.
Le test du boîtier Life+ est disponible ici :

Mode coups & Chocs :


J’ai malheureusement eu besoin d’utiliser ce mode avec ma cheville. Étant un habitué des entorses, je peux dire qu’il faut en général 2 bonnes semaines avant de pouvoir recourir. Quand je me suis tordu la cheville sur la Raid Dingue, une semaine avant les Templiers. J’étais dégoutté au plus haut point, c’était sans compter sur le Life+. Pendant 1 semaine, 2 fois par jour, j’ai utilisé le mode coups et chocs, et oui cela a bien fait rire mes collègues de travail, mais j’avais tellement envie de me rendre à Millau… Les résultats ont été bluffants, à tel point que j’ai pu prendre le départ et terminer ma course, certes avec une attelle Zamst Filmista, mais quand même.
Je l’ai utilisée plus récemment, le 15 janvier, encore pour une entorse et en une semaine j’avais repris l’entrainement.

Je ne suis pas le seul à avoir testé ce mode. Plusieurs collègues du bureau, voyant que le life+ faisait effet sur moi, ont voulu le tester, eux aussi ont été bluffés. L’un est totalement convaincu que le life+ a accéléré le temps de guérison. Le second est un peu plus sceptique, mais il n’a pas de point de comparaison pour la durée de guérison.

Utilisation post séance du Life+:

Les effets après les sorties longues ou en côtes sont juste bluffants. Là ou en temps normal, j’aurai eu de petites douleurs dans les cuisses pendant 2-3 jours, dès le lendemain, j’ai pu rechausser comme si de rien n’était. Je pense que pour les avaleurs de km, cela ne peut être que bénéfique.
Surtout que la séance n’est pas traumatisante et est super rapide (6 minutes).
Le plus bluffant a été après ma course la Monna Lisa (Festival des templiers 27km avec 1200mD+ )
Je marchais comme un robot, j’avais les cuisses en feu avec la dernière descente. La bière d’après-course n’avait pas joué son double rôle, atténuer les douleurs et réparer les fibres musculaires cassées. J’ai effectué une séance en mode récupération musculaire, soit 24 minutes, pour les 2 cuisses et 2 mollets. A l’issue j’ai pu regagner le groupe au bar de l’hôtel (Oui y’a des lieux prédestinés pour se retrouver ;)) Ils ont été bluffés de voir que je ne boitais plus. Je ne dirais pas que je n’avais plus mal. Mais je pouvais marcher sans me tordre de douleur. J’ai continué ma récup avec le mode entretien musculaire, et lorsque j’ai rechaussé mes Mizuno le mardi, 3 jours après la course, j’étais parfaitement remis musculairement.

Bref, vous l’aurez compris, j’utilise le Life+ très régulièrement pour réparer les bobos (ce qui m’arrive souvent), et pour mieux récupérer après une bonne séance.

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :