Kapteren Race de Kalenji: le test

9

Kapteren Race de Kalenji: une chaussure qui a du mordant

kapteren-race

 

Quand j’ai été contacté par Kalenji pour tester la Kapteren Race, on m’a demandé si j’étais prêt à faire une infidélité à mon équipementier préféré. Je me suis dit pourquoi pas, et puis je serai d’autant plus critique si ces Kalenji ne me conviennent pas. Etant dans ma période trail, ça allait être facile de pouvoir tester ces chaussures sur différents types de terrain.

 

Elle a quoi dans le ventre…

kapteren Race semelleConçue, testée et approuvée par Thierry Breuil, cette Kapteren Race surprend par son poids plume (295gr en 43) et sa finesse. Dotée d’un drop de 6 mm, facilitant les phases de relances.

La semelle est composés de 2 types de crampons, des crampons tripodes de 5 mm d’épaisseur et des crampons périphériques débordants pour la stabilité dans les virages ou en dévers.

Côté amorti, Kalenji a doté la Kapteren Race est équipé du concept CS® matérialisé par un anneau en EVA.  Cette anneau favorise durablement l’absorption des chocs.

Enfin, en associant un chausson proche du pied, un système de bandes thermocollées à l’avant, et un véritable “berceau” (formé par des contreforts sur la bordure du pied), la Kapteren Race bénéficie d’un maintien optimal.
Proche du pied, nerveuse et confortable, la Kapteren Race est ainsi l’alliée des traileurs en quête de performances.

kapteren race

Sympa le coloris So Mud

Côté look…

On aime ou on n’aime pas le rouge et le vert fluo. Et pourtant les deux se marient à merveille sur cette chaussure. J’aime bien leur petit côté So flashy les coloris, et du coup j’ai poussé plus loin en m’achetant le maillot pour aller avec. On est un fashion Runner ou on ne l’est pas ;). Si les couleurs ne vous plaisent pas, il existe tout de même une solution, ne pas les laver après une sortie trail 😉

Et sur le terrain ça donne quoi…

Et ben sur le terrain, j’ai été plutôt bluffé. Tout d’abord par le confort que procure cette chaussure. Je pensais que vu son poids, il y aurait eu un sacrifice de confort et ben non, pas du tout.
Le pied est parfaitement maintenu dans le chausson, les bandes  thermocollées, le pare pierre sur l’avant, et les contreforts forment une véritable carapace.

 

trail des lavoirs 2014 02

En propre elles sont sympa aussi ces Kapteren Race

J’avais également une appréhension concernant la semelle, vu les crampons je me disais que sur les parties goudronnées ou chemins forestiers un peu durs, cela allait être trop rigide, et ben non même pas. Cette Kapteren Race m’a fait oublié toutes mes appréhensions et m’a plutôt donné confiance, me permettant ainsi d’envoyer du lourd comme on dit.  En tout cas avec des crampons aussi espacés, je n’ai eu aucun problème de bourrage lors de mon trail des lavoirs, malgré un terrain plus que gras. Et les pertes d’adhérence ont été rares. (Quand moi je glissais un peu, pour les autres c’était plutôt du holidays on Boue). Je me faisais une montagne de ce drop de 6mm, car je suis plutôt habitué avec des drops supérieur à 10-12mm. Je n’ai pas eu besoin de temps d’adaptation, la variation de terrain en trail y jouant pour beaucoup. En tout cas la chaussure est joueuse et ne demande qu’à accélérer que ce soit sur les singles, en descentes et même en côte.

Que dire de l’amorti du talon, j’avais l’impression d’être monté sur suspension pneumatique. C’est d’une douceur, pas de choc lorsque on plante le talon dans une descente pour freiner des 4 fers,

 

Et si elles devaient être améliorées….

Dommage que Kalenji n’ait pas pourvu sa Kapteren Race de la poche de rangement pour les lacets, comme ils l’ont si bien fait sur leur modèle XT4.

meilleures chaussures de trail

Pour conclure…

kapteren race

 

Si vous cherchez une paire de Trail, légère, dynamique, avec de l’accroche sur tout type de terrain, je pense que les Kalenji Kapteren Race seront votre allié pour aller titiller du single, et envoyer du lourd hors des sentiers battus. Toute fois, je pense qu’elles sont destinées à des coureurs de moins de 80kg et pour des distances entre 50 -80km maxi.

Alors oui j’ai reçu ces chaussures en test, mais non, on ne m’a pas dicté ce que j’avais à dire. J’ai été agréablement surpris par ces Kalenji Kapteren Race. Je ne pensais pas en les recevant que je ferais mon Trail des lavoirs avec, et à force de courir avec, je les trouve plus sympas, plus dynamiques et avec plus d’accroche que mes Ascend 8. Et effectivement elles ne m’ont pas déçu lors de mon trail (30km), où elles ont brillé que ce soit sur les singles boueux, dans les descentes pierreuses, sur les chemins sablonneux, ou le bord des champs, ainsi que sur les sentiers forestiers.

Elles savent tout faire, reste à vous de vous donner les moyens de réaliser vos exploits 😉 et pour cela, vous pourrez les trouver  sur le site web de la marque au prix de 79,95€.  Son prix aussi est un exploit 😉

Dorénavant je pense que je jetterai plus facilement un coup d’œil du côté de Kalenji pour mes prochaines Running.

 

9 commentaires

  1. NoLevel (5 commentaires) le

    Kalenji fait vraiment de gros progrès ces derniers temps, je trouve.
    Auparavant, je ne regardais que le textile « tout venant » chez eux, mais j’avoue que leurs chaussures commencent à assurer grave. Ce qui leur manque peut être, c’est un peu plus de choix dans les modèles haut de gamme.

    Pour ma part, j’ai des XT4, que je vais malheureusement devoir abandonner puisqu’elles me filent des ampoules à chaque sortie (je leur laisse encore une dernière chance avec de nouvelles chaussettes …). Je pense me laisser tenter par les Race.

    • Jerem B (530 commentaires) le

      J’étais comme toi, je passais vite devant quand je rentrais dans le rayon Running, et il est vrai que depuis le début de cette année, je m’attarde un peu plus sur leurs chaussures.

      Dommage pour l’ampoule. Elle se situe ou? sur l’avant des doigts de pied ou sur le petit doigt de pied?

      • NoLevel (5 commentaires) le

        A plusieurs endroits en fait. Les XT4 m’ont l’air beaucoup plus rigides que les Race, et pas qu’au niveau de la semelle ce qui explique peut être aussi que les frottements font des dégâts.

        • Jerem B (530 commentaires) le

          Post ton commentaire sur le site Decathlon, je sais que l’équipe de développement prend énormément en compte ce genre d’information. En tout cas j’esspère qu’un essai avec une autre paire de chaussette réglera ton problème car même à 80€ c’est chiant de ne pas pouvoir utiliser une paire de Running jusqu’à la corde 😉

  2. En te lisant, je me disais que cela manquait de comparatif avec d’autres chaussures. Bon sur la fin tu parles des ascends. Mais sans dire en quoi elles sont mieux ou équivalentes l’une par rapport à l’autre. Sont elles destinées au même type de terrain!?
    En tout cas cela donne envie.

    • Jerem B (530 commentaires) le

      Donc comparé aux Ascend 7 et 8, la chaussure est encore plus dynamique, plus légère. les Race présente un meilleur amorti, une meilleur accroche sur sol caillouteux et dans la boue. J’ai l’impression d’avoir une meilleur traction dans les montés. les Ascend et la Race jouent dans la même catégorie, les trails court. Moi qui suis pro Mizuno, j’ai véritablement été bluffé, j’ai même du mal à rechausser mes Ascend

    • Jerem B (530 commentaires) le

      Comme dit en début de test, j’étais pro Mizuno, et je continuerai à acheté Mizuno pour la route. Mais là j’ai été véritablement bluffé par cette chaussure. Je reviens d’une sortie de 15km dont 400m de D+ et je me suis régalé que ce soit dans les descentes pleines de cailloux, que dans la boue, ça accroche tout le temps, la chaussure ne demande qu’a accélérer. Le seul frein à ces chassures, est mon cardio

  3. Captain CAP (13 commentaires) le

    Testé en « statique » chez D4, ça a l’air vraiment sympa, mais avant un peu trop étroit pour moi. Sinon le rapport qualité prix m’a l’air vraiment très bien. Reste à voir sur la durée.

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :