Investir dans des roues carbone… Le choix sur mesure avec SpiderBike

0

Que vous soyez Triathlète ou cycliste, il vous est forcément passé par la tête, un moment ou à un autre, l’envie d’investir dans une belle paire de roues carbone. Que ce soit pour le gain de vitesse, le gain de poids ou tout simplement pour l’esthétisme…

Quand investir dans des roues carbone…

  • Si ton vélo pèse un âne mort, le fait d’ajouter une paire de roues carbone n’en fera pas un cheval de course… Passe ton tour…
  • Si ton vélo à un poids correct, mais qu’il sort uniquement fin juin début juillet pendant le tour de France, oublie également…
  • Par contre si tu roules régulièrement, que ta vitesse dépasse régulièrement les 35Km/h et que madame est presque d’accord, alors vas-y fonce, offre toi une belle paire de roues Carbone. Ton vélo sera plus beau, et même si tu ne gagnes pas en vitesse tu pourras épater les potes.Spiderbike - jantes carbone

Quelle taille, pour quel usage ?

jantes carbone

Plus c’est gros plus c’est lourd, plus il faut les emmener…
Les roues à bords hauts ça fait classe sur son vélo tout carbone, par contre il faut les cuisses qui vont avec. Et oui, si tu veux épater Dédé, sans qu’il ne te rigole au nez, il va falloir être à la hauteur de tes roues.

Donc pour résumer :

  • montagne : hauteur 20-30mm
  • vallonné : hauteur 30-40mm
  • roulant : hauteur 40-50mm
  • Triathlète aux grosses cuisses : hauteur 60-80mm

Si vous hésitiez encore…

Je ne suis pas forcément un gros rouleur. Depuis que je me suis mis au Tri et donc repris le vélo, ma vitesse moyenne tournait plus facilement autour des 31km/h. Certes avec des pointes au dessus des 35km/h mais au final il était dur de maintenir la cadence. Depuis que j’ai mes roues en 50mm, la vitesse moyenne a un peu augmenté. En même temps le ryhtme cardio a diminué, les passages au dessus des 35km/h deviennent de plus en plus fréquents et  durent plus longtemps. Preuve en est sur mon parcours vélo du Tri de Chantilly,

Comment j’ai choisi…

Spiderbike - jantes carboneEtant bébé Triathlète à cuisses moitié conséquentes, je me suis tourné vers des roues Carbone 50 mm, car j’avais envie d’envoyer du lourd sur les parcours roulants (D+ = 10% de la distance). Vous vous demandez pourquoi je parle depuis le début de 35km/h, eh bien  c’est à partir de cette vitesse que l’on ressent les effets d’inertie des roues.

En dessous de cette vitesse, pas ou peu de changement. Quand on arrive à cette limite on sent le vélo qui accélère tout seul, l’aérodynamisme faisant son petit effet et cela devient plus facile, ce n’est pas à l’infini malheureusement. Mais entre 35 et 37km/h pas besoin de forcer, même lorsque l’on relâche un peu le vélo ne perd pas ou peu de vitesse (sur du plat bien entendu… en montée c’est une tout autre histoire).

Boyau ou pneu??? Vaste débat…

Les boyaux apportent un gain de poids, il n’y a pas de problème d’échauffement de la jante pendant les freinages appuyés en montagne. Inconvénient, c’est plus contraignant en cas de crevaison…
Avec les pneus, les roues sont plus lourdes. Elles s’échauffent lors des freinages appuyés, et sont donc à déconseiller en montagne. Par contre en cas de crevaison une chambre dans la musette, un coup de pompe et en 5 minutes on est reparti…
Puisque que j’avais l’intention de participer à un Triathlon format L, soit 90km de vélo, que j’allais donc avaler des kilomètres de vélo/taf au cours de ma prépa, j’ai joué la prudence et je suis parti sur une paire de roues carbone à pneu.

Ps : il existe des roues carbone/Alu à pneu pour éviter le problème d’échauffement au freinage, mais elles sont plus lourdes

Artisan ou grandes marques…

J’ai envie de dire là ça devient perso. Mais discuter avec son artisan, afin de choisir la paire de roues la plus adaptée en fonction de son niveau, sa pratique, son poids, c’est tout de même agréable.
Je suis resté 40 minutes au téléphone avec Stéphane de chez Spiderbike, sans parler des conversations sur Messenger pour arriver à la réalisation de ces roues SB 50 CSL.
Car oui prendre une paire de roues chez un artisan, c’est avoir un montage à la carte, vous pourrez choisir le type de montage (boyaux / pneus) la hauteur de roues ( 20/30/40/60/80mm), le model du moyeux, le type de rayons, leurs nombres… Bref votre paire sera quasiment unique, comme vous ;p.

Bref c’est quand même plus sympa que d’avoir une paire de Cosmic hors de prix… Car en effet passer par un artisan ne coûte pas plus cher. Bien au contraire, par contre le travail est soigné.

Spiderbike - jantes carbone

Le mot de la fin…

Achetez une paire de roues est un gros investissement, j’en suis conscient car je viens de passer par là.
Mais le gain en performance n’est pas anecdotique, sans parler de l’esthétisme. Ça change la gueule du vélo, le rend plus agressif visuellement. Bref si vous voulez affoler les chronos, offrez des roues à votre vélo.

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :