La montre GPS Epson SF-810 en test

0

Epson Sf-810 Epson SF-810 … Une montre Epson, c’est une blague ? Plus habitué à entendre cette marque associée à une imprimante ou à un vidéoprojecteur, on pourrait envisager un rapide raccourci en imaginant que la marque Epson a eu envie de profiter de l’essor du marché Running pour s’y plonger … Mais quand on regarde un peu plus près, on constate que la présence d’Epson dans le secteur des montres ne date pas d’hier puisque la marque est affiliée à Seiko, géant japonais. D’ailleurs en fouillant sur le web, on s’aperçoit que d’autres modèles ont vu le jour avant celui-ci et qu’il existe aussi des trackers d’activité …

Jérémy et moi, avons eu la possibilité de tester l’Epson SF-810 dans le cadre du programme 100 Runners Testeurs. Après 2 mois d’utilisation, nous vous proposons ici notre ressenti (enfin, c’est moi qui écris et lui … il commente ….je commente voir je râle (Jerem) <——– C’est tout lui ça )

1ers pas avec l’ Epson SF-810Epson Runsense Sf-810 -01

Une fois en main, je découvre une montre légère, avec un bracelet au design plutôt sympa. 4 boutons de part et d’autre d’un écran rond et au verso, la présence du capteur cardio.

Avec cela, je trouve dans la boite le « gros » chargeur de la montre, qui permet aussi grâce à la connexion USB de  transmettre plutôt rapidement les données à l’interface web.

Il y a aussi le mode d’emploi (enfin, il parait) que je n’ai jamais feuilleté, préférant avec une montre GPS y aller à tâtons pour la découvrir et pour le coup, les tutos des autres testeurs m’ont bien aidée à certains moments car niveau intuitivité (ça se dit ?!!), il y a des améliorations à prévoir … Il parait que c’est la faute aux cerveaux japonais (jdcjdr) !
Tu es une nana, c’est pour ça que tu as galéré avec cette montre Bon allez, je vous rassure je ne m’en suis pas mieux sorti

Comme pour chaque montre, on est invité à paramétrer la montre au premier allumage.

A partir de l’écran d’accueil, sachez qu’un appui bref sur le bouton du haut à gauche permet d’activer le rétro éclairage et qu’un appui sur celui du bas donnera accès au cardio. Mais bon, ce sera à vous de tâtonner, de découvrir, je ne vais tout de même pas tout vous dire ^^

En activitéEpson Runsense Sf-810 -03

A partir de l’écran d’accueil de l’Epson SF-810, un clic sur le bouton en haut à droite déclenche la détection du GPS. C’est seulement après (le temps de la détection est variable, pour moi entre 30 » et 1 minute) qu’il sera possible de personnaliser ses paramètres d’activité par un appui long sur le bouton en haut à gauche.

Un menu permet de :

  • changer le type d’activité
  • définir le mode utilisé pour la séance à venir (simple chronomètre, fonction intervalle ou objectif de distance ou de temps). Attention à ne pas se tromper dans vos choix, car il est parfois impossible de revenir en arrière et il vous faut valider un choix avant de pouvoir l’annuler en recommençant la manip du départ.
  • activer le tour automatique
  • activer l’auto pause
  • fixer une allure cible
  • préciser vos zones de FC
  • personnaliser les modalités de l’alarme (quand vous êtes au dessus de l’allure cible par exemple)
  • mettre en marche la fonction « toucher » que je n’ai personnellement pas utilisée mais avec laquelle il est possible de lier une action (activer le rétroéclairage, changer d’écran ou noter un tour) à un geste (celui de toucher brièvement l’écran)
  • accéder à la fonction GPS
  • et enfin personnaliser les données qu’on souhaite voir s’afficher sur les écrans et pour le coup, elles sont bien nombreuses !

 

Ça y est, c’est réglé … C’est parti ! Un clic sur le bouton en haut à droite lance la mesure et un Epson Runsense Sf-810 -04clic au même endroit y met fin. Un appui long sur ce même bouton enregistre les données et l’on revient ensuite à l’écran d’accueil. Pour accéder aux données enregistrées, un clic sur le bouton droit en bas vous y amène et il n’y a plus qu’à sélectionner dans la liste la séance que vous souhaitez regarder.

Analyser ses résultats de la montre, vous en conviendrez c’est pas très pratique et limité. De retour chez vous, 2 possibilités s’offrent à vous:

  • télécharger les données via le smartphone et l’application Run Connect (préférable de le faire quand on a un bon réseau car le téléchargement peut prendre plusieurs minutes). Normal elle a un Samsung ;P
  • télécharger les données sur l’interface web RunSense View du PC via le chargeur (la manip’ est plus rapide selon moi mais les fans de esthétisme pourront trouver à redire sur l’aspect accueillant de l’interface).

Avant de passer au verdict, petit aparté sur la fonction « intervalle » qui permet de prévoir sa séance de fractionné. Il n’est possible (à priori) de paramétrer que les blocs de répétition (1’sprint/1’récup), autrement dit ni les phases d’échauffement, de récup et de repos ne sont incluses. J’ai cependant, comme d’autres testeurs l’ont fait, rusé: pour inclure une phase de 2′ de récup, j’ai paramétré 1’sprint/1’récup en zone 1 entre 2 blocs de répétition. L’autre petit couac de cette fonction, c’est l’obligation de travailler en zone FC cible.

 

Verdict sur l’Epson SF-810

Cette montre Epson Runsense Sf-810 -02s’adresse d’abord à ceux qui préfèrent avoir le cardio au poignet (et je suis certaine que cette catégorie de coureurs est en train de se développer ^^). Je pense que les femmes sont effectivement les plus demandeuses, car ceinture cardio et brassière ne font pas bon ménage.

J’ai bien aimé la petite jauge en haut de l’écran permettant de se situer en terme de FC durant une séance. La mesure de la FC par le cardio optique a montré quelques failles lors de séances de frac, j’ai donc simplement décidé d’opter pour une autre montre pour ce type de séance.

L’autonomie est l’autre point fort annoncé par Epson pour cette SF-810 et là je vais laisser Jérémy apporter son expérience car finalement, je n’ai jamais poussée cette montre dans ses retranchements car chaque fois que je voulais télécharger des données, cela la rechargeait automatiquement.
Je me suis amusé à me laisser tracker pendant plusieurs jours. Ce qui en est ressorti c’est que la montre tient 19h, et qu’il faut 1h pour qu’elle se recharge à 50% et 2h30 pour qu’elle soit complètement rechargée.

J’ai particulièrement bien aimé la précision de la mesure de la distance, au millième. Je n’avais jamais rencontré ce type de mesure auparavant. A noter que le GPS peut être doublé du système Glonass pour ajouter plus de précisions à la mesure.

J’ai poussé le test sur piste pour vérifier la distance, en faisant 19 tours de piste  j’ai trouvé une différence de 60 mètres ce qui est plutôt pas mal… pas assez pour moi Monsieur l’éternel insatisfait <——– sous entendu pour nous autres, c’est déjà bien !!

La mesure de l’altitude basée sur le GPS et non sur des données barométriques peut fausser les données mais c’est le cas de pas mal de montres.

J’ai été étonnée de certaines dénominations dans la montre (« temps intermédiaire » concerne par exemple le temps global) et j’ai été gênée par l’agencement des menus pour personnaliser la montre et l’activité future. Comme évoqué plus haut et pour en avoir discuté avec le responsable produit de chez Epson lors du voyage Yeti Race, ce sont les ingénieurs japonais qui sont à l’origine du produit et leur manière de penser et d’utiliser sont quelque peu différentes des notres. Des mises à jour et des évolutions seraient souhaitables pour adapter un peu plus cette Epson SF-810 à notre vision occidentale.

Cette montre convient selon moi à un coureur (ou coureuse, car la version avec l’intérieur du bracelet en violet est moins austère) régulier #cardiopoignetaddict, qui n’a pas peur de prendre un peu de temps pour paramétrer sa montre  (moi, qui n’utilise jamais de mode d’emploi pour une montre GPS, je suis allée pour la 1ère fois rechercher de l’info auprès des autres testeurs runners pour certains aspects) tout en souhaitant bénéficier de données qualitatives sur sa séance !

Curieuse de ce que les responsables Epson vont faire de tous les retours qui auront pu être fait de la part des testeurs, je resterai attentive aux évolutions à venir sur cette Epson SF-810 et à l’arrivée des modèles suivants !

Montre GPS :
Epson
Version :
SF-810
Prix :
269.99

Test réalisé par :
Note :
4
Le 12 février 2016
Dernière mise à jour : 10 février 2016

Résumé :

Test de la montre EPSON SF-810, ses atouts, ses limites, ses pistes d'améliorations. Et oui une montre GPS Epson, vous ne rêvez pas !

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :