entrainement croisé

0

Suite à la préparation de mon Triathlon, j’ai pris goût à croiser les sports. La pratique du vélo et de la natation sont un complément idéal pour le coureur, qui attend bien trop souvent d’être blessé pour s’y mettre. Je suis bien placé pour le dire, il a fallu que je sois frappé par une tendinite du tendon d’Achille pour que j’enfourche mon destrier et que je me jette dans le chlore 😉

triathlon-chantilly-2015-uneVoici quelques avantages de croiser les activités lors des entrainements:

  • Augmenter le volume d’entrainement
  • limiter les impacts sur les articulations et diminuer ainsi les risques de blessure.
  • Varier les entraînements et éviter la lassitude
  • Travailler l’ensemble des muscles du corps
  • Optimiser la récupération entre les entraînements de course à pied
  • travailler le cardio sur une plage plus grande

 

Une méthode qui a fait ses preuves

crédit Mérou Blog Sport

crédit Mérou Blog Sport

Les triathlètes ont depuis longtemps prouvé l’efficacité des entraînements croisés. Pour preuve, ils sont presque aussi rapides que les spécialistes du semi et du 10 km.
A vélo, même constat : les triathlètes de niveau international développent des puissances très importantes et sur des durées parfois supérieures aux cyclistes purs puisque l’épreuve vélo d’un Ironman fait 180km.

Beaucoup de traileurs et marathoniens utilisent également l’entrainement croisé en ajoutant du volume à vélo dans leur programme. Egalement en pré-fatique, c’est à dire en allant tourner 2h à vélo, puis enchaîner sur leur séance running d’1 heure.  Au départ, les premières foulées sont bizarre, mais c’est assez efficace. Vous pouvez également aller récupérer en piscine.

Le vélo est parfait pour la récupération entre les séances de course intense. Une sortie légère d’1h30 remplacera avantageusement un footing en endurance. Faites tourner vos jambes en souplesse en privilégiant la cadence et non la puissance, cela permettra de faire passer la sensation de jambe lourde. En plus, vos muscles, tendons et articulations vous diront merci. Bref c’est tout bénéfique 😉

A privilégier lors d’une reprise suite à blessure

En reprise après une coupure ou une blessure, le vélo est idéal pour remplacer une sortie longue qu’il serait alors impossible de réaliser en course à pied.

Croiser sans vous en rendre compte…

Plus qu’un sport, le vélo est également un moyen de transport pratique et économique qui s’utilise au quotidien. Essayez-vous au « vélotaff » si les conditions le permettent, car c’est sûr l’hiver c’est pas forcement fun.

Croiser c’est bien mais …

Le cyclisme est une activité sportive bien plus chronophage que la course à pied. Si 45 minutes suffisent pour réaliser une séance de course à pied, il faudra bien avoir au minimum 1 heures 30 devant soi pour une sortie à vélo bénéfique.nage

Vient également le moment de s’équiper. Et là attention, un vélo ça peut coûter très cher.
A vous de définir vos besoins et votre budget. Pensez à regarder du côté des occasions, pour débuter c’est un bon moyen de se faire la main.

Quand à la piscine, même si un maillot de bain ne vous ruinera pas, enchaîner les séances représentera vite un coût. Pensez aux cartes 10 entrées…

 

Pour conclure…

Lancez-vous, vous ne le regretterez pas. Les bénéfices de l’entrainement croisé sont réels. Cela vous permettra de progresser tout en vous préservant, car l’objectif final est de pouvoir continuer notre pratique en évitant de se blesser.

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :