Compte rendu de mon Trail Entre Chien et loup 2017

0

Blessé la veille de la course l’an passé, j’avais hâte d’accrocher ce dossard du Trail entre Chien et Loup et de me frotter à ce parcours de 14 km qui avait fait mal à Bertrand l’an passé.

Après un hiver sans préparation, c’est parfait pour démarrer la saison 2017 ;p

trail entre chien et loupaujourd’hui, Bertrand et Matt sont là .
Matt est inscrit sur le 28km. Je lui mets un peu de pression en lui annonçant que s’il ne fait pas un top 10, il rentre à pied. Quant à Bertrand, il reprend son rôle de Saint Bernard 😉 On fera donc la course ensemble.

Sur place je croise Jerem Runner, Romain et Michaël, tous les trois sont aussi sur le 28km. Ils partent un quart d’heure avant nous. Matt prend un bon départ juste derrière Jerem (non pas moi, suivez un peu, moi je suis sur le14km ;p )

La pression monte doucement, mais sans trop. Je sais très bien que je ne ferai pas d’étincelle. Le but de ce soir est plutôt de se faire plaisir sur un parcours varié et assez technique au dire de Bertrand.

Le départ…

18h45, c’est enfin notre tour. Avec Bertrand, on démarre à bonne allure, il me freine un peu et il a raison, il faut en garder sous le pied. Donc serrage de frein à main sur ce 1er kilomètre de goudron assez roulant, puis arrive l’entrée d’un petit single. Tu vois Beber, finalement le fait d’avoir accéléré un peu au départ aura permis de ne pas être trop freinés sur ce 1er single…. En effet impossible de doubler, d’une part car c’est un single, d’autre part, accélérer en passant sur les côtés m’aurait été impossible vu le profil…Les premières côtes piquent bien les cuisses. Finalement je suis plutôt content que devant des concurrents marchent cela nous permet de les doubler ;p

Vient ensuite une portion un peu plus plate. Bertrand relance la machine, le cardio n’a pas le temps de descendre….puis la palombe. Moi qui avais juré de ne plus prendre le départ d’un trail avec des portions de boue pour préserver mes tendons d’Achille….. Après on longe la Drouette, c’est chouette 😉
Les fusées du 9km nous doublent à pleine balle, au 6ème km nos chemins se séparent. On arrive tranquillement au ravito, vers le 7ème km. Allez, petite pause, deux TUC, un peu d’eau pétillante et on repart. Flute des marches… Peu après les parcours se séparent, les coureurs du 28km continuent tout droit alors que pour nous c’est retour à la maison.

trail entre chien et loupHeureusement, car les jambes ramassent, qu’est ce que cela va être le week-end prochain pour les 20km du Trail du Josas…
C’est reparti, pour les montagnes russes, façon micro circuit. Je m’explique : après les grimpettes un peu raides, un petit faux plat pour récupérer, puis on enchaîne avec une descente qui me brûle les cuisses, un peu de faux plat et à nouveau une côte. Le parcours à beau être sympa, je suis rincé.
Alors je ne vous dis pas quand on arrive vers le 11ème km et qu’on attaque la carrière (de sable évidemment) les pas deviennent de plus en plus difficiles.

Le Final…

Heureusement que la fin est proche… Le pire reste à venir. Les organisateurs sont sadiques… Oui oui, la fin est un single dans des montagnes russes avec un tracé en dévers. Bref les cuisses sont achevées.
Je pense à Matt sur le 28, je me dis qu’il va morfler….
Allez, on aperçoit la guirlande, plus que 500m,  j’essaie de donner un dernier effort… Pas de bol des marcheurs du 9km sont devant et ne veulent pas nous laisser passer… Une fin de parcours différente serait peut être une bonne idée, ou alors qu’ils nous laissent passer…

Le chemin s’élargit, plus qu’un bâtiment à contourner et nous voilà arrivés. On termine en 1h36 et des bananes. On est classé 84 et 85ème sur 177. Content d’en avoir fini, car le parcours m’a bien fait mal.

Il n’y a pas qu’à moi que le parcours a fait mal. Matt finit en 2h51 classé 29ème, malgré une nouvelle entorse à la cheville. Bravo mec, car vu l’état de ta cheville finir dans ces conditions c’est juste fou.

Pour conclure…

En tout cas, pour revenir sur cette 9ème édition du Trail entre chien et Loup, même si j’ai souffert, oui il faut le dire, je reviendrai, ce Trail entre chien et Loup mérite le déplacement. L’organisation est au top, le parcours super bien balisé (je ne parle que pour le 14km bien entendu…) Les bénévoles au top ne manquent pas de nous encourager, et quand vous êtes dans le dur, ça fait du bien des encouragements. Un ravito digne d’un trail avec bière à l’arrivée. Bref un Trail ;p

Donc promis, je reviendrai pour la 10 édition 😉

Lien des résultats de l’édition 2017

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :