Le Semi Marathon de Rambouillet de Fabien

0

semi marathon rambouilletA mon tour de vous parler d’une course de 2016, le Semi Marathon de Rambouillet. C’est mon premier objectif de l’année, mis à part un cross fin janvier sans grande sensation, et un trail de 11km en Guadeloupe fin février, mais difficile de me jauger sur ces deux courses. En effet fin janvier je n’étais pas frais du tout car ce cross était programmé à cheval sur deux grosses semaines d’entrainement, et le trail des châteaux ne pouvait pas me donner les références que je cherchais pour valider mon entrainement de cet hiver et surtout mon allure pour le prochain Marathon de Paris.

J’ai déjà couru le Semi Marathon de Rambouillet en 2015, et j’avais vraiment bien aimé cette course. Le parcours, l’ambiance et l’organisation y sont top. J’y avais fait un bon chrono ( enfin à mon niveau: 1h43), ce qui m’avait donné une bonne référence sur la distance.

Pour 2016, mes ambitions étaient de comparer ma progression, de faire un meilleur temps bien évidement, voir si mon travail payait car j’ai fait un gros travail de vitesse cet hiver, et tester certaines choses niveau nutrition et tenue pour le marathon. Donc un gros programme, d’autant que la semaine précédant la course a été chargée niveau pro, et avec 50km d’entrainement.

La veille de la course Jérémy, m’envoie un sms me disant que j’allais faire 1h37, il connait bien la distance car il a déjà fait 1h36 sur le semi de Barcelone et il a bien vu la charge que je me suis mis cet hiver. Merci Jerem tu me mets pas la pression ;-). Moi je vois plutôt 1h39, soit 4 minutes de moins que l’année dernière, cela semble énorme en terme de progression sur un an, et ma stratégie était de faire les 10 premiers kilomètres à 80% de FC Max et d’envoyer un peu plus sur la 2ème moitié pour tourner autour de 4’25 au kilomètre.

Les préparatifs

semi marathon rambouilletJe récupère mon dossard la veille, cette année encore l’organisation est au top, je récupère mon dossard en 2 minutes, et ce malgré qu’il y ait presque 2500 inscrits. Le soir un repas normal et hop au lit tôt pour être en forme. Je me réveille 7h30, je me mets en tenue directement, un survet dessus. Mon petit déjeuner est comme avant chaque course ( et chaque entrainement aussi ) un café, de l’eau, et une bonne portion de crème Diet Energy d’Alain Roche (que je vous recommande toujours aussi vivement). J’embarque ma boisson d’attente (toujours une recette d’Alain Roche que vous trouverez ici) préparée la veille et c’est parti direction Rambouillet. Le départ est à 9h30, j’arrive sur le parking vers 8h30, donc une fois n’est pas coutume, je suis large niveau timing 🙂 Sur place je retrouve Julien (que vous connaissez tous), Manu et Nico mes potes qui sont aussi membres de notre Squad sur Squadrunner. Autant dire qu’on va ramener des points sur Squadrunner ce dimanche !

Vers 9h nous partons nous échauffer un peu car, comme l’année dernière, il fait super beau, mais frais avec environ 5 degrés. Vers 9h20 nous entrons dans les sas de départ, je me mets dans le sas – de 1h40. Je ne me sens pas trop mal, juste une petite raideur dans le bassin coté droit, le psoas un peu stressé sans doute. Cela m’arrive souvent et en général ça passe.

Top départ !

semi marathon rambouilletLé départ est donné, ce que j’aime sur cette course c’est que le départ est roulant (voir descendant) donc pas besoin de forcer pour entrer dans l’allure. Je me cale rapidement à une allure facile pour le début, je n’oublie pas mon objectif principal de trouver mon allure pour le marathon. Premier kilo en 4’18 et 139 puls de moyenne ça va, facile, mais ça descend donc attention à ne pas s’enflammer. Les Kilomètres 2 et 3 passeront en 4’33 et 4’35 et à la bonne fréquence cardiaque. Tout va bien sauf que je suis à l’allure de mon dernier 10 kilomètres de juin 2015 lors des 10 kilomètres de l’Equipe. Soit j’ai progressé soit il y a un problème. Je me suis vraiment posé la question, mais en analysant je me suis dit c’est ton rythme continue comme ça et reste concentré. Sur le kilomètre 4 il y a une petite côte à la sortie de Rambouillet, que je veux gérer facilement et je sais de toute façon, qu’après c’est plat et roulant. Ce kilomètre je le cours en 4’54.  Je bois toutes les 10 minutes une petite gorgée. Je fais bien attention de rester autour de 80 82% sur cette partie. Je passe aux 10km en 45’50, mon record personnel sur cette distance est de 45’25 mais pas à la même fréquence cardiaque … Good news !

semi marathon rambouilletBon maintenant on essaie d’envoyer un peu plus. Je repasse devant les dernières personnes qui m’ont doublé au alentour du km10. Je change sur ma Fénix l’écran que j’avais programmé sans le champ cardio pour ne pas « l’écouter ». J’accélère progressivement, les sensations sont bonnes et je vérifie l’allure à chaque kilomètre. Au km 11 je rattrape un collègue, qui court bien plus vite que moi, mais qui a couru les Flambeaux la veille et qui du coup est un peu fatigué. Il me dit de partir et de ne pas l’attendre car il va ralentir un peu. Je pars donc et j’essaie de garder 4’25 affiché sur la Fénix. Vers le KM19 un petit coup de moins bien, enfin juste un peu de mal à relancer rien de grave, et je me dis qu’il reste 3km je peux faire un super temps donc GO ! Km20 en 4’19, et km 21 en 4’14 pour terminer sur la loooooooongue ligne droite d’arrivée de 250m à 4’05.

semi marathon rambouillet Au final je termine en 1h35min et 50 secondes ! Soit 8 minutes de moins que l’an dernier ! Je suis à l’arrivée, appuyé contre une barrière à essayer de réaliser ce que j’ai fait. Je suis quand même assez ému, car je ne pensais pas être capable de faire cela, je n’ai jamais couru aussi rapidement aussi longtemps, et en quelques secondes je repense à toutes les séances que j’ai faites cet hiver, peu importe le temps, le planning etc… Maintenant je sais pourquoi j’ai fait tout ça. Encore un moment que seul le sport peut apporter.

 

Un grand bravo au club Rambouillet Olympique pour leur organisation et ce parcours, merci à tous pour vos encouragement, y a encore du travail et l’année ne fait que commencer. Prochain RDV: le Marathon de Paris !

Photos: Pauline; Chistian Perrier, Sébastien Rivière, Olivier Dessoulles merci à eux 😉

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :