CR – 10km de l’Ekiden du Château de Sceaux

0

Retour sur la 1ère édition de l’Ekiden du château de sceaux, plus précisément sur le 10km dans lequel Marilyn, Jérém, ainsi que le gagnant du concours à savoir Ainga étaient engagés.

Le Jour J, comme à son habitude Jeremy est arrivé en avance, le stress probablement ;p . si bien qu’il était sur place à 7h30 soit 1h avant le départ annoncé du 10km. Le village s’est éveillé doucement, mais sûrement. La file pour le retrait des dossards s’allongeait petit à petit pour les coureurs n’ayant pas pu se déplacer avant au magasin Rando Running d’Antony.
En effet 1er petit couac, les dossards n’étaient pas prêts à être distribués, mais cela est vite rentré dans l’ordre.
Ensuite ça a été la consigne qui a eu du mal à se mettre en place. Jérémy a déposé son sac à 8h27, seulement 3 minutes avant le départ théorique du 10 km.

Le soleil était déjà bien chaud, bref ce 10 km s’annonçait épique. Autant pour moi que pour Jérémy qui à cause de son boulot n’a pas pu s »entrainer à sa convenance cette semaine, et en plus vue sa tête il manquait vraisemblablement de sommeil 😉

L’objectif du sub 50 min annoncé il y a quelques semaines allait être dur à réaliser. Nous nous sommes dit que de le faire en moins d’1h serait déjà top vu la chaleur. Le temps passait sans que le départ ne soit donné’, 8h45-9h-9h10. J’avoue qu’en voyant les minutes défilées, j’ai pensé partir. C’est bête mais ma journée était timée en fonction de mon boulot l’après midi. Les collègues m’ont dissuadé de partir, et enfin un membre de l’organisation nous a informé que la course débuterait à 09h30. Enfin, ça commençait à devenir long cette attente sans information.

09h30 enfin, et le peloton s’amasse devant la ligne de départ. Jérém m’annonce « aller on fait la course ensemble ». Une fois le départ donné, on s’est vite perdu dans le flot de coureurs. La course terminée Il me dira  m’avoir aperçu sur le parcours, mais malgré qu’il ait ralenti à cause de la chaleur, nous ne nous sommes jamais rejoints.

Bien évidemment, les à peu près de l’organisation  avant cette course teinte d’amertume ce départ. Pourtant, j’apprécie le cadre, je suis ravie de partager ce moment avec Jérem, Ainga et Cyrille, il fait beau … Annoncé roulant je trouve ce parcours, constitué de 2 boucles identiques, plutôt compliqué. Faux plat montants, relances, je n’en attendais pas moins du Parc de Sceaux réputé pas simple. Jerem et Ainga partis à leur rythme, on décide sans réellement se le dire de faire course commune avec Cyrille. Notre rythme semble nous convenir. On fait le lièvre de l’autre ! Que pouvais je espérer sur ce 10 km en étant en prépa pour du trail long ? Pas grand chose ! Et je fais rire les gars en disant que je veux juste finir ! Avec juste un petit déjeuner léger, sans avoir bu durant l’attente du départ (oui oui je liste les excuses mention « foirage »), je suis bien contente de franchir main dans la main la ligne d’arrivée avec Cyrille en 53′ et des poussières. Et en consultant la page des résultats, je me rends compte qu’au final c’est plutôt pas mal …

Résultat: 53’51 » – 134/327 partants (et une bonne cinquantaine de non partants) – 17/120 Femme – 13/71 SEF

 

L’avis de Jérém :
Le cadre est sympa, le parcours n’est pas très roulant, plein de relances et du faux plat qui casse les jambes aussi bien en montée qu’en descente. Le balisage est un peu limite, surtout au niveau du musée, où comme d’autres coureurs, nous ne savions pas par où nous diriger. Il manquait selon moi des bénévoles pour nous aiguiller.
Dommage également que le parcours ne soit pas plus barriéré ou balisé, car à plusieurs reprises, on s’est trouvé face à des promeneurs qui ne comprenaient pas qu’une course se déroulait dans le parc.
Petit détail qui chagrine, une fois la ligne d’arrivée passée, quand les bénévoles nous remettent la médaille, elle est encore emballée, ce n’est pas grand chose…mais c’est moyen, du coup je n’ai pas croisé beaucoup de coureurs arborant leur médaille.

Bref, pour une 1ère, l’organisation aura eu quelques petits soucis, qu’on espère ne pas voir se reproduire l’an prochain, car le parcours, même s’il n’est pas propice à un RP mérite le déplacement.  Cela peut être l’occasion d’une journée en famille où chaque membre pourra profiter voir même accrocher un dossard… En effet, le 10 km n’était pas le seul format dispo, un ekiden et des courses enfants étaient proposées …

 

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :