Test du sous vêtement Columbia Midweight Stretch manches longues

0

Dans la série de nos tests des produits de la marque Columbia ( Relire ici le test de la Columbia Ventrailia ) je vous propose de découvrir le test du sous vêtement manches longues Columbia Midweight Stretch.

Au début de l’automne quand les conditions atmosphériques de détériorent, on se demande souvent comment s’habiller. On a souvent peur d’avoir froid ou au contraire trop chaud, combien de couches dois-je mettre? Une fois trempé de sueur comment vais-je supporter mes vêtements?
Columbia, grâce à son savoir faire en matière d’équipements outdoor et à sa maitrise de technologies novatrices nous apporte des solutions.

Columbia Cette première couche est équipée de la technologie Omni-Heat, une technologie qui permet de réfléchir la chaleur corporelle pour vous maintenir au chaud. Elle est aussi équipée de la technologie Omni-Wick qui fait en sorte que le tissu évacue la sueur. Ces technologies sont largement présentes sur les produits Columbia, notamment les produits destinés aux sports d’hivers.  Elle a aussi reçu un traitement anti-microbien afin de limiter la croissance bactérienne à l’origine des mauvaises odeurs qui persistent parfois sur nos vêtements techniques.

 

Ce maillot manches longues est destiné à être utilisé comme première couche, Je l’ai testé en unique couche et en première couche sous un coupe vent léger. Bien entendu cela marche d’autant mieux si la taille est adaptée à votre morphologie. Pour cela Columbia met à notre disposition sur son site internet un tableau de correspondance des tailles très complet, n’hésitez pas à l’utiliser.

 

 

 

Columbia

Ce qui m’a le plus impressionné, c est la douceur et la souplesse du tissu. Même le coté destiné à être face à la peau, qui pourtant sur la photo ressemble un peu à du papier aluminium,, est très agréable au toucher. Quand on l’enfile, c’est très confortable, le tissu est extensible et revient bien en place, la coupe est bien adaptée à ma taille.

 

Ganses SV Columbia

 

Bon point également, les manches sont assez longues. Elles sont dotées de ganses pour passer les pouces et ainsi éviter que la manche ne remonte quand on enfile une veste par dessus. Cela permet aussi de vous isoler complètement si vous portez des gants. J’apprécie particulièrement ce détail. Un zip descend jusqu’en bas du sternum, le col remonte jusqu’à la base du cou. Il épouse bien tout son contour pour ainsi éviter que la chaleur ne fuit par le haut. Le tissus est très fin et l’on imagine la technologie nécessaire à la conception d’un tel produit pour qu’il soit réfléchissant et respirant.

 

 

Columbia

Le test en 1ère et unique couche.

A utiliser par temps frais (une petite dizaine de degrés), dans cette configuration on se retrouve avec une sensation de température idéale après quelques minutes seulement. La sueur est bien évacuée et il faut une certaine intensité et donc un certain débit pour saturer le vêtement. Il sèche assez vite et je n’ai pas eu la sensation d’avoir le dos mouillé ( sensation très désagréable :-/). Autour d’une dizaine de degrés, c’est vraiment le top, assez chaud et ventilé pour rester à la température idéale.

Le test en 1ère couche + veste légère.

C’est la configuration que l’on utilisera le plus souvent, avec une veste coupe vent par exemple. Dans ce cas on se sent vraiment bien isolé, et au final on peut vite avoir trop chaud si la course est très intense. Si l’intensité est plus modérée ou en mode randonnée, on peut courir (ou marcher) vraiment longtemps et dans des conditions de température vraiment confortables. Je l’ai essayé également lors d’une séance de fartleck plus rapide, toujours couvert d’un coupe vent Columbia respirant et avec mon sac Salomon Pro 10+3 : pareil pas de sensation d’humidité dans ce cas.

Conclusion

Ce haut est tout à fait utilisable pour d’autres activités que le running, comme les sports d’hiver par exemple, il est assez polyvalent pour cela. Très agréable au toucher et au porter il va vous suivre tout l’hiver et même sans doute au delà car par temps frais il est toujours très adapté et très efficace (de septembre à mai en Ile de France …). Je n’ai pas vraiment trouvé de point faible à ce sous vêtement technique, il est vraiment très confortable, facile à enfiler, et semble assez robuste. Il remplit toutes les missions qui lui sont dévolues.  Avec un prix de 59euros, certes un prix plus élevé qu’un Nike Pro compression (qui fait un peu éponge quand même) il est moins onéreux qu’un haut X-Bionic, pour une efficacité équivalente. Choisissez bien votre taille car il est important qu’elle soit adaptée afin que le sous vêtement Midweight Stretch soit performant. Vous pourrez le trouver ICI sur le site de Columbia.

 

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :