10 km L’équipe avec la #TeamThyo

0

10 km l'EquipeJ’avais pourtant dit qu’après le marathon de printemps (qui s’est transformé en un marathon et demi ^^), j’en avais fini avec la route ce semestre pour me consacrer exclusivement au trail en course officielle. Et puis ….

Et puis … il y a eu ce dossard gagné à un concours organisé par Thyo sur Facebook, pour rejoindre la #TeamThyo, 1ère team de l’équipementier à voir le jour sur course officielle.
Et puis … il y a le challenge d’amener Clarissa jusqu’à la ligne d’arrivée (la femme du Boss , excusez du peu). Non pas que je ne l’en crois pas capable, c’est juste que je n’ai jamais été « lièvre ». Bref, je suis faible et en ce dimanche 29 mai, je suis au départ de mon 2ème 10 km l’Equipe !

Le retrait des dossards se fait à Bastille. Peu de monde le vendredi, c’est rapide. J’ai pris l’habitude d’imprimer ma convoc’ et mon certif au recto/verso d’une même feuille … pour la énième fois on me dit que ce n’est pas pratique pour l’orga … pour la énième fois, je ne comprends pas pourquoi ! Des débardeurs sont prévus pour les femmes (j’ai demandé du M, j’ai eu du L … va savoir !) et des T-shirts pour les messieurs.10km equipe

Le jour J. On a prévu une petite photo de la Team Thyo qui part dans des SAS différents, il y a déjà beaucoup de monde sur place. Le départ est prévu à 9h. Avec Clarissa, nous avons le temps puisque le départ de notre vague est une heure plus tard. Mais le temps passe assez vite, il ne fait pas froid, il ne pleut pas.

 

 

10km equipeJ’ai reçu quelques « consignes » de Jérémy pour la gestion de course de sa petite femme. Ne pas partir trop vite, si possible aux alentours de 6’30 du km. Et bah déjà en temps normal, j’ai du mal à ne pas partir trop vite mais quand en plus je dois respecter cette règle pour quelqu’un, ça rajoute du piment !
Un big up au passage aux meneurs d’allure qui font ça tous les weekends 🙂 Donc vous l’aurez deviné, on part un peu vite … lancées dans l’euphorie des 1er km plutôt roulants. On reste longtemps au contact du meneur des 1h05 et +. Puis le parcours se corse un peu avec de belles lignes droites qui montent même si elles sont généralement suivies de portions plus roulantes. Je m’adapte à l’allure de Clarissa en l’encourageant de ses efforts déjà effectués.

Et les km défilent. Pour arriver tranquillement vers l’arche d’arrivée, Clarissa me « dose » sur les derniers mètres pour reprendre les termes de son fiston. Je crois qu’elle savoure ce moment et qu’elle est fière d’avoir été au bout ! D’ailleurs qu’en a t elle pensé ? Réponse juste ici:

10 km l'Equipe« Ne courant pas beaucoup, pas régulièrement et pas sur de grandes distances, je m’étais lancée un défi pour 2016 : courir enfin 10 km. Mon chéri Jérémy (Geek&Run) m’a conseillé la course des 10km de l’Equipe qui avait lieu dimanche dernier. Un peu prise de court, j’accepte le challenge moins d’une semaine avant. J’y vais, avec Marilyn, qui a accepté de m’accompagner sur tout le parcours pour m’encourager à ne pas abandonner.
Défi relevé, j’ai franchi la ligne d’arrivée en 1h11.
Ma montre m’indique toutefois 10.3 km, soit 300 m de plus que mon objectif !

Le parcours est sympa, pas trop vallonné, ce qui est appréciable pour un 1er 10km. Par contre Il y a des faux plats, qui m’ont fait mal, mais je n’ai jamais aimé les côtes. L’organisation est plutôt bonne, on a de la place pour se mettre dans les SAS, les codes couleurs sont simples, et le ravitaillement est accessible…

Je mettrais un petit bémol concernant les meneurs d’allure « 1h05 et + ». Pour tenir cette vitesse il fallait donc courir à 9,23 km/h (merci le site jogging international pour le calcul). Je les ai suivis sur une petite moitié du parcours puis j’ai perdu le rythme. Au final sur les 2-3 premiers km j’étais souvent à + de 10km/h, je me suis donc fatiguée trop tôt. Je me demande donc s’ils étaient bien à l’allure prévue. Comme je n’y allais pas pour un chrono, ce n’est pas grave.

La course était agréable, la bière qu’on a bue après avec Marilyn et Jérémy, l’était aussi !

Cette course m’a permise de comprendre à quoi sert le fractionné, que les douleurs dans les cuisses pouvaient éventuellement justifier parfois une tenue adaptée (compression), des chaussettes de qualité (respirantes), et qu’en effet il vaut quand même mieux bien dormir et ne pas boire d’alcool avant une course !

 A refaire « 

Pour ma part, un bon moment dans les rues de Paris, en bonne compagnie avec un genou qui fait moins parler de lui. A l’arrivée une jolie médaille, ne serait ce parce qu’il y a écrit Paris dessus (hein Romu) et la récompense ultime, une mousse pour la championne du jour partagée avec Romu et Marie des Baskets Roses 😉

Et le mot de la fin ? Il revient à Clarissa au sujet des chaussettes Thyo Pody Air qu’elle a utilisée pour la 1ère fois lors de ce 10 km l’Equipe:

« Je ne suis pas une grande coureuse, je n’investis pas dans du grand matériel vu mon usage modéré. Donc quand je cours, j’utilise des chaussettes Kalenji, qui ne sont d’ailleurs peut-être pas exactement celles qui me faudrait. Bien que je ne cours que des petites distances, à chaque fois ou presque, j’ai une ampoule qui se forme.
Là j’ai testé les Thyo Pody Air, aux 10km de l’équipe, je craignais l’échauffement et donc les ampoules, sur une longue durée (à mon niveau). A ma grande surprise, pas une seule ampoule à la fin du parcours ! une sensation de légèreté là où les Kalenji me donnait l’impression d’étouffer mes pieds. Le pied respirait, les orteils restaient mobiles, ça a très certainement joué sur l’état de mes pieds après plus d’une heure de course. Je vais m’en resservir dorénavant ! »

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :